Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Soudan: Une trentaine de morts et cheikh Moussa Hilal arrêté


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 27 Novembre 2017 modifié le 27 Novembre 2017 - 16:48


Des violents affrontements entre deux milices ont fait une cinquantaine de morts dont deux fils du Cheikh Moussa Hilal. Les combats entre les deux factions ont commencé hier dimanche et se sont poursuivis lundi matin pour finir avec l'arrestation de Moussa Hilal leader de la garde frontalière. Selon plusieurs sources, les hommes appartenant au rival de Moussa Hilal en l'occurrence le général Himita ont envahi dimanche tôt vers 4h le fief de Moussa Hilal à Mistariha dans le nord du Darfour pour une mission de désarmement lorsqu'ils sont surpris par un déluge de feu le contraignant à se replier avant de revenir en force. Les affrontements ont fait plusieurs morts parmi lesquels figurent deux fils de Hilal dont Habib et aussi le général Abdelrahim Djouma Dogno le commandant en chef des forces Mobiles de Himati. Parmi les blessés des officiers supérieurs comme Moutawi et le porte parole de Hilal fait prisonnier. Quant au sort de Moussa Hilal les informations sont contradictoires. Alors que certains de ses proches attestent qu'il s'est éteint à la suite de ses blessures, le gouvernement soudanais a annoncé qu'il est arrêté et transféré à Khartoum. Depuis mai dernier, les deux factions ont alimenté leur discorde en exploitant le média et les réseaux sociaux. Moussa Hilal qui a dirigé entre 2003 et 2010 la milice Janjawid n'a apprécié l'influence militaire de Himeti soutenu par le gouvernement central qui exige le désarmement de toutes les autres milices. Alwihda info