Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : 26 présumés malfrats dont 16 braqueurs entre les mains de la gendarmerie


Alwihda Info | Par Ben Kadabio, Malick Mahamat - 25 Août 2020



N'Djamena - Le porte-parole de la Gendarmerie nationale, le colonel Abakar Abdelkerim Haggar, a donné des détails mardi sur l'arrestation de 26 présumés malfrats arrêtés au cours de différentes opérations.

Parmi d'importantes saisies présentées par la gendarmerie figure 40 armes, 15 en provenance de la Légion du Batha, cinq de Massakory, 16 récupérées lors des patrouilles à N'Djamena et quatre saisies par la Légion de N'Djamena à l'intérieur de la capitale, deux talkiewalkies, des poissons frelatés, neuf gros sacs dont cinq contenant du mil et des boissons frelatées à destination de Faya, huit sacs d'alcool, trois plaquettes de boissons, deux sacs de cannabis ainsi que sept bouteilles de Whisky.

"Au total, 26 présumés malfrats ont été présentés. Ils ont été arrêtés au cours de différentes opérations. Parmi eux figure 16 braqueurs et agresseurs. Ils opéraient en plaçant du bois pour bloquer des routes, stopper des véhicules et motos et les arnaquer", a indiqué le colonel Abakar Abdramane Haggar.

Un voleur de moto récidiviste a été arrêté. "Il a été pris plusieurs fois et il se retrouve encore entre nos mains", selon l'officier de gendarmerie.

Un voleur de bijoux en possession de six différentes cartes SIM est également entre les mains des forces de gendarmerie. "Il y a une plainte contre lui."

Deux malfrats dont un militaire font partie des individus interpellés. Le militaire "dit qu'il est de la DGSSIE. Il est présentement avec nous. Ils sont en moto. Ils interceptent les femmes qui se déplacent avec leurs sacs, porte-monnaie et autres. Ils les arrachent par force et ils tournent avec leur moto", a précisé le colonel Abakar Abdramane Haggar.

Deux présumés braqueurs ont subtilisé une somme de 32.000 Fcfa en poignardant une personne. "C'est des agresseurs. Ils l'ont arraché de la poche de la victime. L'un est complice. Il cache ses amis quelque part dans l'obscurité. Il vient prendre une mototaxi. Il informe ses amis et ils sortent pour arracher la moto. C'est comme ça qu'ils travaillent", a révélé le porte-parole de la gendarmerie.

D'autres agresseurs dont une fille ont été arrêté. Selon la gendarmerie, la fille opérait de la même façon. "Les hommes se cachent quelque part. C'est la fille qui vient choisir la meilleure moto, elle prend comme clando et arrivé au niveau de ses deux amis, elle utilise plusieurs astuces.

Le directeur général de la Gendarmerie nationale, général Djontan Marcel Hoinati, a pris part à la présentation des présumés malfrats.





Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS