Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Déby veut la "réussite totale" du PADLFIT et avertit contre les détournements


Alwihda Info | Par Djibrine Haïdar & Éric Guedi - 28 Février 2020



Tchad : Déby veut la "réussite totale" du PADLFIT et avertit contre les détournements. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Tchad : Déby veut la "réussite totale" du PADLFIT et avertit contre les détournements. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Le président Idriss Déby a déclaré jeudi que le Programme d'appui au développement local et à la finance inclusive (PADLFIT) est "conçu par les tchadiens avec l'appui de la BADEA et du PNUD", contrairement à de nombreux projets extérieures de développement qui n'ont "jamais réussi".

D'après lui, "c'est une première déjà parce que nous avons l'habitude de recevoir des programmes conçus ailleurs, sous d'autres cieux, et qu'on vient nous imposer dans notre pays. Aucun de ces programmes n'a réussi, y compris ce qu'ils appellent l'aide publique au développement qui n'a jamais réussi dans notre pays et en Afrique."

Il a estimé que le PADLFIT est "un vaste programme et un ambitieux programme. Il concerne l'ensemble du Tchad, l'ensemble des 23 provinces y compris N'Djamena".

Idriss Déby a précisé avoir "souhaité tout simplement pour des raisons pratiques de faire de la Tandjilé un programme pilote qui permettra de voir quels sont nos échecs, nos réussites et ce que nous devions faire pour qu'on ne perde pas de l'argent dans les autres provinces du Tchad."

Une région enclavée à fort potentiel agro-sylvo-pastoral

Le chef de l'Etat a expliqué que la Tandjilé est une province "qui est complètement enclavée mais qui a un potentiel extrêmement important en terme agro-sylvo-pastoral, avec une population qui dépasse les 800.000 habitants. Il y a beaucoup d'opportunités. Le développement à la base, c'est-à-dire toucher le monde rural est un début essentiel de ce programme. Toucher les couches les plus vulnérables, c'est un des objectifs de ce programme. Toucher les couches les plus pauvres est l'un des objectifs de ce programme. Il s'agit de construire réellement le Tchad par rapport au PND, à notre vision à nous, tchadiens."

Plusieurs ministères sont concernés pour la mise en oeuvre de ce programme sectoriel. Le président a estimé que "c'est une épreuve que le gouvernement doit réussir" et a affirmé avoir confiance au ministre de l'Economie et de la Planification du développement ainsi qu'au Gouvernement "pour la conduite sereine de ce programme avec une réussite totale."

"Je met en garde, nous sommes habitués à des programmes où des sommes importantes sont consacrées et à la fin on nous amène des voitures utilisées trois ans, quatre ans, et le programme est terminé, fermé, il n'y a rien derrière. Ça, ca ne pourra pas se faire parce que je vais suivre personnellement le programme que nous avons initié", a souligné le président.

"Un euro, un dollar, un Franc CFA, doit être su là où on l'a jeté, là où on l'a mis. Ca doit toucher directement les populations tchadiennes", a conclu Idriss Déby.




Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)