Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Faycal Hissen Hassan annonce des actions contre l'extrémisme violent


Alwihda Info | Par Abakar Chérif Hamid - 28 Janvier 2020 modifié le 28 Janvier 2020 - 20:43



Tchad : Faycal Hissen Hassan annonce des actions contre l'extrémisme violent. © Abakar Chérif/Alwihda Info
Tchad : Faycal Hissen Hassan annonce des actions contre l'extrémisme violent. © Abakar Chérif/Alwihda Info
Le président de la coalition Fils du Tchad, Faycal Hissen Hassan Abakar, a annoncé mardi le lancement d'un projet de lutte sociale contre l'extrémisme violent au Tchad et dans le Sahel. Il a félicité le Gouvernement pour son action en matière de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent.

Il a expliqué que sa coalition composée de 48 associations de la société civile, entend s'impliquer, conformément à son plan d'action 2020, pour le développement et l'appui aux actions gouvernementales en matière de paix, de sécurité et de lutte contre le terrorisme et la radicalisation. 

"La coalition fils du Tchad a observé avec beaucoup d'attention les différentes situations sécuritaires au niveau national et régional, les attaques perpétrées par la secte islamique Boko Haram aux abords du Lac Tchad, aux frontières des pays de la sous-région et les tentions sécuritaires en Libye", a expliqué Faycal Hissen Hassan Abakar.

Selon lui, ces situations ont eu des conséquences désastreuses sur le vivre-ensemble, la cohésion sociale, la cohabitation pacifique et le développement du Tchad et du Sahel en général.

Faycal Hissen Hassan Abakar a rappelé que le chef de l'Etat a tiré la sonnette d'alarme sur les conséquences qui découlent de la déstabilisation de la Libye en 2011. Les répercussions se font particulièrement sentir dans la sous-région.

La coalition Fils du Tchad a félicité les autorités pour les actions en faveur du maintien de la paix et de la sécurité dans la sous-région, en dépêchant plusieurs missions sur les théâtres des conflits.

Elle a rappelé aux forces vives et aux acteurs sociaux que la prévention de l'extrémisme ne relève pas uniquement du président de la République mais de l'ensemble des couches socio-économiques et politiques.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)