Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : La revue de presse du 1er au 7 novembre 2021


Alwihda Info | Par Tchonchimbo Ouapi Raphaël - Yana Abdoulaye - 7 Novembre 2021


Les préparatifs du dialogue national inclusif, la participation des politico-militaires au dialogue national inclusif et la réalisation d'un documentaire sur le peuple Moundang sont entre autres les sujets qui ont intéressé les journaux de la semaine.


Tchad : La revue de presse du 1er au 7 novembre 2021
"Le dialogue national inclusif au dernier virage préparatoire", annonce à sa Une Le Visionnaire. "La moitié du mois d'octobre a été exclusivement consacré au dernier virage dans les préparatifs de la tenue du dialogue national inclusif. Des équipes techniques du Comité d'organisation du dialogue national inclusif (CODNI) ont été déployées dans les provinces du pays, pour la cause, ainsi que dans certains pays étrangers à la rencontre de la diaspora tchadienne.

Pour le Temps, "cette fin du mois d'octobre a été marquée par une intense activité dans le cadre du dialogue national inclusif, tant réclamé. Le CODNI, présidé par le ministre d'État chargé de la réconciliation nationale et du dialogue, a envoyé plus d'une dizaine de délégations à l'intérieur du pays et a l'extérieur pour des consultations des forces vives tchadiennes en préparatif à ces assises.

La participation des politico-militaires au dialogue national inclusif, l'étau se resserre autour de Kaka" analyse l'Observateur. "Avant la tenue du dialogue national inclusif, les membres du comité technique chargé de rencontrer les responsables rebelles et les politico-militaires sous la direction de l'ancien président tchadien Goukouni Weddeye ont effectué plusieurs missions à l'extérieur du pays pour convaincre les groupes rebelles de donner leur aval pour la participation aux assises. Ces derniers se disent" disposés" à participer à ce dialogue national inclusif mais posent des conditions très embarrassantes. Mahamat Kaka se trouve dont entre le marteau et l'enclume", rapporte l'observateur.

"Les leaders du FACT, de l'UFR et du FPL bientôt à N'Djamena", annonce Le Visionnaire. "Le dialogue national inclusif commence par esquisser pas à pas, ses pas de danse. La participation des politico-militaires est au centre du débat. Et voilà, un pas est franchi, celui d'échanger avec ceux en Europe, Asie et en Afrique. Le comité technique parviendra-t-il a faire rentrer au bercail les irréductibles chefs rebelles surtout que le FACT de Mahdi, encore actif, a posé plusieurs conditions ?", s'interroge Le Visionnaire.

Pour Abba Garde, le comité de Goukouni Weddeye organise du folklore. "En mission à Paris en France pour rencontrer les responsables des politico-militaires, le comité technique spécial chargé de la participation des politico-militaires au dialogue national inclusif a fait ressortir des mouvements, organisé des organisations virtuelles créées par les aventuriers et les opportunistes de tous bord. Il s'agit une fois de plus d'une mise en scène entretenue qui risque de conduire à l'échec des négociations comme par le passé. Sur la pléthore des mouvements ayant engagés des discussions avec la délégation de comité technique spécial, il y a eu le CCMSR, le FNDJT, l'UFDD et le FACT qui sont des mouvements politico-militaires opérationnels sur le terrain. Tous les restes n'existent que sur documents ou virtuellement et ne sont représentatifs que de rien. Certains n'ont que les présidents comme membre", rapporte Abba Garde.

Cependant dans tout cela, la société civile dénonce l'absence de consensus au dialogue. Selon l'Observateur, le bureau de l'Observatoire citoyen de la transition (OCT) et la coordination nationale du Comité de suivi de l'appel à la paix et à la réconciliation (CSAPR) ont organisé le 26 octobre à N'Djamena à la bibliothèque nationale, le forum d'échange de la société civile en perspective du dialogue national au Tchad. À l'issue de ce forum, les participants ont émis une déclaration à l'endroit du Conseil militaire de transition (CMT). Les acteurs de la société civile ont noté que le processus de la transition en cours ne fait pas l'unanimité au sein de la classe politique, de la société civile, des tchadiens de la diaspora et des groupes armés, ajoute l'Observateur.

"Un documentaire sur le peuple Moundang", annonce Le Visionnaire. "Le cinéaste camerounais, Martin Poulibé, en séjour professionnel au Tchad, a animé une conférence de presse le 1er novembre 2021. Cette communication s'inscrit dans le cadre d'un projet de film-documentaire sur le peuple Moundang", annonce Le Visionnaire. Dans les colonnes du journal, le cinéaste indique que l'ambition affichée à travers la production de ce film documentaire, consacré à la valorisation du patrimoine culturel du peuple Moundang, est de renforcer l'attractivité culturelle et touristique des espaces territoriales Moundang à travers leur vécu.

"La Fédération tchadienne de football, Mouctar reprend du poil malgré...", s'étonne Le Visionnaire. "À la suite du non-respect des textes de base et des procédures de l'assemblée générale élective à la FRFA en août 2020, le ministre de tutelle a retiré la délégation de pouvoir à cette association sportive dirigée par Mouctar Mahamoud. En sus des griefs accablants de malversations financières, l'équipe que dirige Mouctar Mahamoud reprend les reines de la FTFA", affirme Le Visionnaire.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 31 Mai 2019 - 15:48 Tchad : un mois de mai bien sombre


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)