Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : Le rônier, une plante multi-usages à Ndjamena


Alwihda Info | Par Tchonchimbo Ouapi Raphaël - 3 Mai 2021

Ce type de palmier, dont les feuilles servent à fabriquer divers produits, est également efficace dans le traitement des cellules cancéreuses de l'estomac.


C'est depuis 2018 que l'interdiction de la coupe abusive de bois de chauffe a été décidée par le président feu Idriss Deby Itno. Cette décision se justifie, ceci en rapport avec la lutte contre la désertification au Tchad. Depuis lors, les yeux sont tournés vers les fruits du rônier comme bois de chauffe, dans les foyers et les grillades de la capitale tchadienne.

Le rônier, dont le nom scientifique est palmier Borassus, est un palmier de grande taille, qui développe un stipe lisse et gris, pouvant atteindre trente mètres de hauteur. Ses feuilles longues, en éventail flabelliforme, peuvent avoir jusqu'à 2 à 3 mètres de longueur au pétiole épineux. Le palmier Borassus est économiquement très utile et tellement cultivé dans les régions tropicales d'Afrique sahélienne, comme en Ethiopie, au Niger, Nigeria, Sénégal, nord du Togo, le nord et le Sud-ouest du Tchad, et la Nouvelle Guinée.

Le rônier est utilisé pour plus de 800 manières. Les feuilles servent à confectionner des paniers, des chapeaux, des nattes, parapluies, et même à fabriquer du papier. Ses racines, feuilles et ses pétioles fournissent des fibres végétales solides, utilisées pour faire des basses, de cordages, des brosses, des balais et des meubles. Les produits fabriqués sont solides et durables, ce qui fait qu'il est utilisé comme charpente dans la construction. Cette plante est efficace dans le traitement des cellules cancéreuses qui se trouvent dans l'estomac. C'est un genre qui comprend neufs espèces. La plante de rônier, en plus de sa taille, peut avoir plusieurs troncs.

Les fruits sont regroupés en grappes serrées, ils sont ovoïdes ou globuleux, lisses de couleur jaune, marron ou orange. Appelé "domme" en arabe local tchadien, le fruit du rônier est commercialisé aux environs de la capitale N'Ndjamena, à savoir, Guélindin, Kournari, Koundoul et à Pala, chef-lieu de la région du Mayo-Kebbi. Le prix du sac de "Domme" est de 3000 FCFA. Ce fruit sert à la cuisson des briques pour la construction, il est également utilisé dans les grillades comme bois de chauffe et dans certains ménages à faible revenu économique, les couches vulnérables en défaveur du bois interdit depuis trois ans par le gouvernement, comme acte de lutte contre l'avancée du désert au Tchad.

Cette plante, à caractère multi-usages donne de l'emploi à plusieurs niveaux. Cela étant, les projets de son implantation sont à encourager pour les jours à venir, car c’est une plante qui sauve de nombreux foyers et est utilisée pour les grillades de la capitale tchadienne.