Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Les accidents de circulation tuent plus que le SIDA


Alwihda Info | Par Mbaihornom Togmiandjé Noé - 16 Juin 2014 modifié le 16 Juin 2014 - 23:45


Au Tchad, on compte plus de mort ces derniers temps suite aux accidents de circulation. Selon l’Association des Familles des Victimes des Accidents de Circulation Routière au Tchad ( AFVACR) 758 disparus, 51115 blessés grave et 1109 blessés légers de 2012 à 2013. Attention Vigilance.


Un camion s'est renversé hier sur la route Abéché-Oum Hadjer. Le chauffeur est grièvement blessé tandis que le chef de bord à la main cassée. Photo : Alwihda Info/Sadam Ahmat
Un camion s'est renversé hier sur la route Abéché-Oum Hadjer. Le chauffeur est grièvement blessé tandis que le chef de bord à la main cassée. Photo : Alwihda Info/Sadam Ahmat
Lors d’une rencontre d’échange avec les journalistes le 11 avril dernier à la Maison des Médias du Tchad, l’Association des Familles des Victimes des Accidents de la Circulation Routière au Tchad a communiqué des donnés sur les accidents des voies publiques au Tchad, qui lui ont été  fournies par le district de l’hôpital de l’Union de N’djamena. Au total 1194 cas en 2011 ; 1596 cas en 2012 et 1722 en 2013. 
 
La Direction Générale des Transports établit les bilans annuels des accidents suivant les fiches de la Brigade de Circulation Routière (BCR) de part toutes les régions du pays. Ces donnés montrent que pendant la période  allant de l’année 2012 à 2013, 59.859 cas d’accidents de circulation sont enregistrés et repartis comme suit: Année 2012 donne un chiffre de 29374 et 2013 donne un chiffre de 30485. Et dans le monde selon les chiffres de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), plus de un (01) million de personnes meurent tous les ans dans un accident de la route et 50 à 70 millions des blessés graves et légers. 
 
La Direction Générale de la Gendarmerie Nationale qui fournit plus des données sur les accidents de la circulation dans une synthèse des statistiques mensuelles de l’année 2013, appelé « Statistique des accidents de la circulation et autres calamités constatés par les unités de la Gendarmerie Nationale au mois du janvier au Juillet 2013 », donne  un chiffre de 124 décès et 156 blessé graves. Véhicules 74 %, engins à deux roues motorisées 83%, Charrettes 10% et Vélo 35%.
 
Ces nombreux cas d’accidents sont causés par: L’incivisme, la conduite à l’état d’ébriété, le non respect du code de la route, la fatigue au volant, la conduite sous l’emprise des stupéfiants, l’excès de vitesse, l’utilisation des téléphones portable, en pleine circulation, la conduite avant l’âge recommandé, etc.
 
Le président, de l’Association des Familles des Victimes des Accidents de  Circulation Routière au Tchad Laguerre Naindoumngar, poursuit pour noter que : «  dans toutes les grandes villes du monde, on enregistre des cas d’accidents mais le cas de notre pays le Tchad est particulier, parce que beaucoup des tchadiens n’ont pas encore pris conscience de bien se comporté quand ils sont sur leur moyen de locomotion, ils confondent souvent la vitesse avec précipitation ».
 
Face à cette situation, les journalistes sont fortement sollicités pour relayer l’information à la population tchadienne pour un changement de comportement afin de réduire le taux de mortalité et des blessés dû aux accidents de circulation. Le document souligne que beaucoup d’efforts restent à faire pour favoriser la sécurité routière dans notre cher pays le Tchad.
 
Le Gouvernement est aussi appelé à renforcer davantage ces services déjà opérationnels par des formations et en nombre afin de faire de la sécurité le souci de tous. Le document conclut qu’aucune personne n’est à l’abri des accidents de la circulation au Tchad. 



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)