Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Tchad: "Nouveau code électoral", Djimet Bagaou accuse le pouvoir d'opérer un passage en force


Alwihda Info | Par Djimet W. - 18 Juin 2015 modifié le 18 Juin 2015 - 20:00

Djimet Clément Bagaou affirme que cet incident aurait pu être évité si et seulement si des dispositions importantes ont été prise pour mettre à l'abri la population des attaques terroristes après l'intervention militaire du Tchad, au Mali, au Nigeria, au Niger et au Cameroun.


​Le président de la coalition de l'opposition politique appelée Cadre de Concertation de Formation Politique, et par ailleurs président du Cadre National de Concertation Politique (CNDP)  M. Djimet Clément Bagaou  se dit particulièrement attristé par l'attaque terroriste qui a provoqué la mort de 33 de nos concitoyens. Avant d'ajouter "quelques soient leurs divergences politiques, les Tchadiens doivent lutter ensemble contre le comportement déviant à leur culture."

Par ailleurs, Djimet Clément Bagaou affirme que cet incident aurait pu être évité si et seulement si des dispositions importantes ont été prise pour mettre à l'abri la population des attaques terroristes après l'intervention militaire du Tchad, au Mali, au Nigeria, au Niger et au Cameroun. Il accuse le pouvoir d'opérer un passage en force avec la mise sur pieds d'un nouvel code électoral, avec  un processus électoral biaisé, lors d'une interview qu'il a accordée à Alwihda ce matin, dans son bureau.

Vous suivrez l'intégralité de l'interview dans nos prochaines éditions.