Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "adhérer au MPS pour accéder au paradis", les propos d'un sultan fâchent


Alwihda Info | Par - 19 Janvier 2021


N'Djamena - Le président du Parti de la renaissance nationale tchadienne (PRENAT), Abanga Brahim Barka, a réagi mardi, au cours d'un point de presse, à une déclaration qu'il attribue au sultan du Baguirmi, prononcée le 20 décembre à Mbarlé, dans la sous-préfecture de Kouno, département de Loug-chari, province du Chari-Baguirmi.


Le président du Parti de la renaissance nationale tchadienne (PRENAT), Abanga Brahim Barka. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Le président du Parti de la renaissance nationale tchadienne (PRENAT), Abanga Brahim Barka. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Le chef de parti Abanga Brahim Barka estime que le sultan Mbang Hadji Holi Mahamat Youssouf se "transforme en homme politique" :
"Le Sultan se transforme en homme politique pour tenir des meetings afin de sensibiliser la population au profit de MPS qui d'ailleurs est en perte de vitesse. Une video qui existe le fait voir. Assis à une table ou flotte un drapelet tagué de l'oriflamme haranguant son auditoire à qui, il disait que « adhérer au MPS et suivre ses directives est synonyme d'accès au Paradis. Opter pour les autres partis conduirait droit en enfer »."

Selon le président du PRENAT, "le sultan ne connait pas son rôle ni l'importance du poste qui lui est confié" :
"Le sultanat du Baguirmi est une des prestigieuses structures traditionnelles d'état qui a marque de son existence le cours de l'histoire. (...) Mbang Hadji Holi Mahamat Youssouf devrait à ce titre, écouter la voix de la sagesse qu'incarnent les conseillers qui l'entourent et non faire parler son ventre. Cela risque de l'emporter, parce que, les politiques passent et les traditions restent solidement ancrées avec les peuples dont elles guident l'existence.

Vouloir embrigader de la sorte sa population dans une aventure sans lendemain comme l'adhesion massive au MPS est une cause perdue et une cécité morale. En quittant le sacre de ses traditions pour se mêler à la gestion des biens publics générés par I'État, il ne fait aucun doute que les censeurs viendront lui demander des comptes."

Le président national du PRENAT, Abanga Brahim Barka, reproche au Sultan Mbang Hadji Holi Mahamat Youssouf d'être "agaçant" :
"Ce monarque des temps modernes d'une province nationale a commencé à agacer par ses innombrables frasques ubuesques. Il a intronisé « Reine du Baguirmi , Hinda Déby, posant sur sa tête la couronne de ses ancêtres. Une première phase d'aliénation de conscience. Sur cette lancée, il avait voulu en son temps, créer un canton Zagahwa à Dourbali. Il se remarque dignement dans la gestion des 5% des revenus du pétrole produit dans la zone de Koudalwa.

Sans respect de la moindre orthodoxie en la matière, le fonds ainsi destiné au développement de la province a connu une dilapidation innommable. Ce qui n'a pas manqué d'irriter tous ses collaborateurs. Une missive intitulée « Rapport sur la situation actuelle du comité provisoire de gestion des revenus pétroliers de Koudalwa » dont il est le président, du 25 novembre 2015, signé des députés membres du Comité de gestion a porté l'affaire au niveau de la haute instance de I'Etat. Ces faits ont été décriés comme tels, récemment par le chef de Etat lui-même lors de sa dernière visite dans la province."

Abanga Brahim Barka relève que des instructions ont été données au ministre des Finances pour faire la situation et rendre compte à la Présidence, et souhaite en connaitre l'évolution.
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)