Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des appels à la vigilance dans l'utilisation des réseaux sociaux


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 13 Août 2019 modifié le 13 Août 2019 - 19:56



Tchad : des appels à la vigilance dans l'utilisation des réseaux sociaux. © Alwihda Info
Tchad : des appels à la vigilance dans l'utilisation des réseaux sociaux. © Alwihda Info
L'association House of Africa, en partenariat avec l'Agence nationale de la sécurité informatique et de la certification électronique (ANSICE) a célébré ce mardi 13 août au musée national de N'Djamena, l'édition 2019 de la Journée internationale de la jeunesse.

L'évènement s'est déroulé en présence du ministre de la Promotion des jeunes, des Sports et de l'Emploi, Mahamat Nassour Abdoulaye et du directeur général de l'ANSICE, Mahamat Awaré Neïssa.

A cette occasion, les panélistes ont organisé une session de sensibilisation et d'orientation des jeunes tchadiens axée sur le thème : "La jeunesse tchadienne et les réseaux sociaux : face au défis de la cohabitation pacifique au Tchad".

Le danger de l'utilisation exponentielle des réseaux sociaux

Selon Abdeldjelil Bachar Bong, président du comité d'organisation et président de l'association House of Africa, "le 12 août a été désigné Journée internationale de la jeunesse par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1999 et constitue une célébration annuelle du rôle des jeunes en tant que partenaires essentiel du changement, afin de permettre de réaliser le programme 2030 pour le développement durable (ODD)".

D'après lui, "l'objectif de ladite journée est de promouvoir la paix et de rapprocher les jeunes tchadiens en vue de tisser, de renforcer et consolider les liens d'amitié et de fraternité entre eux par le principe du mieux vivre ensemble face aux utilisations exponentielles des réseaux sociaux en particulier et de l'Internet en général, malgré la différences de culture, de langues, de tradition, de religion et de coutumes."

La résolution 2250 du Conseil de sécurité sur la jeunesse, la paix et la sécurité "représente une reconnaissance sans précédent de la nécessité urgente d'impliquer de jeunes constructeurs de paix dans la promotion de la paix et de la lutte contre l'extrémisme". Elle "positionne clairement les jeunes comme des partenaires importants dans les efforts entrepris au niveau mondial et aussi l'implication de la jeunesse dans la cohabitation pacifique virtuelle", a expliqué Abdeldjelil Bachar Bong.

La lutte contre l'ignorance et l'analphabétisme

Le ministre de la Promotion des jeunes, des Sports et de l'Emploi, Mahamat Nassour Abdoulaye, a estimé que "l'éducation des jeunes étant l'affaire de tous, chaque partie prenante (l'Etat, les enseignants, les administrateurs scolaires, les parents d'élèves et les élèves eux-mêmes), doit assumer pleinement la responsabilité qui est la sienne, pour faire en sorte que la lutte contre l'ignorance, l'analphabétisme, le décrochage et l'abandon scolaire porte ses fruits".

Il a expliqué que le chef de l'Etat a "consenti d'énormes sacrifices pour garantir et préserver le Tchad, la sécurité et stabilité, la cohésion sociale ainsi que la concorde nationale entre les différentes couches et communautés".

Tchad : des appels à la vigilance dans l'utilisation des réseaux sociaux. © Alwihda Info
Tchad : des appels à la vigilance dans l'utilisation des réseaux sociaux. © Alwihda Info
L'ANSICE compétente pour traquer les "fauteurs de troubles"

Le directeur général de l'ANSICE, Mahamat Awaré Neïssa, a réitéré la disponibilité de son institution à "coopérer sans faille avec toutes les institutions nationales oeuvrant dans le domaine des TICs pour une lutte plus efficace."

Il a appelé la jeunesse tchadienne à être très vigilante quant à l'utilisation des réseaux sociaux tels que Facebook, Whatsapp ou encore Imo. "L'ANSICE est outillée pour identifier et traquer les criminels qui mettent à mal la cohabitation pacifique au Tchad et les mettre à la disposition de la justice", a-t-il rappelé.