Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : la communauté Sara-Kaba dénonce une razzia et du terrorisme au Lac-Iro


Alwihda Info | Par - 18 Septembre 2022


Le comité de crise de la Caisse de solidarité et d'entraide Sara-Kaba (CSE-SK), mis en place à la suite des violences meurtrières dans le département de Lac-Iro, a dénoncé ce 18 septembre une razzia et du terrorisme. Des villages ont été attaqués et incendiés dans la zone ces derniers jours, faisant au moins une dizaine de morts.


Tchad : la communauté Sara-Kaba dénonce une razzia et du terrorisme au Lac-Iro. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Tchad : la communauté Sara-Kaba dénonce une razzia et du terrorisme au Lac-Iro. © Malick Mahamat/Alwihda Info
À l'origine des violences, dans la matinée du 13 septembre, un troupeau de boeufs a dévasté un champ de mil à Mbarabé, une village situé à une cinquantaine de kilomètres au Nord de Kyabé, dans la province du Moyen-Chari. S'en est suivi une altercation entre des jeunes du village et un bouvier qui a alerté son ferrick.

La communauté Sara-Kaba dénonce des agressions barbares et tient pour responsables les autorités provinciales en dénonçant leur mutisme.

"Ce qui se passe actuellement dans le Lac-Iro dépasse la dimension de conflits éleveurs-agriculteurs. Cela constitue un génocide et un acte de terrorisme savamment orchestrés", s'insurge le comité de crise.

"La plupart des assaillants viennent de Roro. Ils sont bien organisés et armés", rapporte le comité, s'appuyant sur les témoignages de victimes.

La communauté Sara-Kaba exige "le départ du préfet de Lac-Iro et des autorités du département, ainsi que la fermeture des centres de mabrouka qui sont des caches d'armes et des terreaux du terrorisme". Elle condamne les communications "irresponsables" des autorités qui sont "incohérentes" et "frisent le mépris dans une situation de terrorisme".

La réaction du gouvernement

Le gouvernement a indiqué samedi que 18 personnes ont été arrêtées dont 10 de la communauté arabe et huit autochtones. Il a assuré que la situation est « sous contrôle » et a annoncé que des recherches sont en cours pour retrouver des instigateurs du conflit.
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)