Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : la société civile appelle à un climat apaisé en milieu estudiantin et au CSAI


Alwihda Info | Par Brahim Hassan - 21 Janvier 2018 modifié le 21 Janvier 2018 - 19:21



Le président de l'Alliance des Jeunes pour la Paix, le Développement et l'Appui à la Renaissance du Tchad (AJPDAR), Mahamat El-Mahadi Abderamane. Alwihda Info/B.H.
Le président de l'Alliance des Jeunes pour la Paix, le Développement et l'Appui à la Renaissance du Tchad (AJPDAR), Mahamat El-Mahadi Abderamane. Alwihda Info/B.H.
Le président de l'Alliance des Jeunes pour la Paix, le Développement et l'Appui à la Renaissance du Tchad (AJPDAR), Mahamat El-Mahadi Abderamane a fait, ce dimanche 21 janvier 2018 à la Maison des Médias du Tchad, un point de presse relatif au mouvement d'humeur des étudiants de l'Université de N'Djamena et à la succession à la présidence du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad après la mort du leader, Cheikh Hissein Abakar.

L'Alliance des Jeunes pour la Paix, le Développement et l'Appui à la Renaissance du Tchad (AJPDAR) constate avec stupéfaction que certains étudiants se sont livrés à des actes de vandalisme les 16, 17 et 19 janvier dernier pour protester contre l'augmentation des frais d'inscription. Elle déplore que les étudiants s'en soient violemment adonnés à la destruction des édifices publics, des véhicules de l'État et même à ceux des particuliers.

Le président de l'Alliance des Jeunes pour la Paix, le Développement et l'Appui à la Renaissance du Tchad (AJPDAR), Mahamat El-Mahadi Abderamane exhorte le bureau de l'Union Nationale des Étudiants Tchadiens (UNET), seul interlocuteur à dialoguer avec les autorités rectorales, à faire des concessions chaque fois que cela s’avère nécessaire.

Selon lui, "ce n’est que par le dialogue et par la concertation que l'on peut trouver ensemble des solutions à la crise estudiantine que nous croyons, en notre âme et conscience, passagère".

Tout en adressant ses condoléances au président de la République suite au décès du président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad, Cheikh Hissein Hassan Abakar, l’Alliance des Jeunes pour la Paix, le Développement et l'Appui à la Renaissance du Tchad (AJPDAR-Tchad) souhaite que dans l'esprit d'une bonne cohabitation pacifique, le décès du président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad ne soit pas une occasion de division au sein de l'Islam et parmi les fidèles.

Par ailleurs, elle opte pour la cohabitation pacifique et aimerait vivement que l'entente règne afin que le successeur à la présidence du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad prenne place dans des bonnes conditions, sans conflits et dans la continuité du travail accompli.