Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie


Alwihda Info | Par Djibrine Haïdar - 27 Février 2020



Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Le programme d'appui au développement local et à la finance inclusive (PADLFIT) est un "programme spécifique, une nouvelle façon de faire du développement local que nous allons commencer à tester ici dans la Tandjilé", a déclaré jeudi à Laï le ministre de l'Economie et de la Planification du développement, Dr. Issa Doubragne.

"Notre impression est allée de surprise en surprise lorsqu'on a vu la maquette des futurs investissements, réalisations, infrastructures qui sont proposés pour la réalisation au bénéfice de la Tandjilé de manière globale mais aussi de l'arrière-pays de manière particulière", a expliqué le ministre.

 

Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Selon lui, la spécificité de ce programme qui va être testé dans la province de la Tandjilé est que les cinq départements vont commencer les investissements à la fois. "Des investissements intersectoriels qui concernent tous les domaines liés aux questions de développement, économique et surtout qui contribuent à la réduction de la pauvreté", a précisé Dr. Issa Doubragne.

"C'est une nouvelle formule de faire du développement. Le président de la République lui-même a choisi cette province pour commencer cette activité dans le cadre du PND 2017-2021. Si ce programme se passe bien dans la Tandjilé et à Laï, il est attendu qu'en 2020 et 2021 nous puissions l'étendre dans au moins une dizaine de provinces pour continuer le développement à la base, en faveur des jeunes et des femmes, mais surtout les couches les plus défavorisées, et de relier le secteur informel aux opportunités dont ils ont besoin pour se développer", d'après le ministre de l'Economie et de la Planification du développement.

Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Encourager l'initiative privée

De l'avis du ministre, "l'idée c'est comment encourager l'entreprise privée, comment encourager l'initiative privée avec les petits apports pour que le développement rural se base sur nos opportunités tant en matière de sous-sol qu'en matière d'investissements agricoles et de micro-crédits."

"On a estimé que ce qui manque aux micro-entrepreneurs au niveau local, c'est la petite finance. Ce programme a pour ambition de combler ce gap là. Nous avons espoir qu'au moins cette fois-ci, nous pouvons saisir l'opportunité de changer de paradigme, contribuer à changer le statut de la province, parce que le Salamat, la Tandjilé et le Lac Tchad sont les greniers du pays. Mais nous éprouvons encore des difficultés à valoriser ces opportunités pour satisfaire les besoins en matière de production agricole, mais surtout aussi le marché tant régional qu'au niveau international", reconnait le ministre.

Il a fait part de l'ambition "que les jeunes et les femmes se développent autrement et que la province puisse d'ici très peu de temps décoller."

Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Le problème d'enclavement

Le programme inclus également le problème d'enclavement de la zone. "Nous sommes venus évaluer avant l'arrivée demain du chef de l'Etat. Ce matin nous avons lancé la construction du pont à Bongor. Ça été un évènement historique pour le Tchad. Nous allons demain faire aussi une activité historique pour le Tchad à partir de Laï, ainsi de suite. Moundou sera la prochaine étape", a-t-il dit.

"Nous vous invitons, nous vous convions à ventiler les meilleures pratiques, les meilleures informations davantage qu'à nous bloquer sur les petites choses qui ne marchent pas. Il y a toujours des difficultés mais si on ne regarde que les difficultés, nous ne pouvons pas évoluer. Nous voulons évoluer malgré les difficultés. Nous sommes venus chercher cette nouvelle façon de faire dans la zone la plus difficile, la plus enclavée. Nous estimons qu'il est possible de partir d'ici pour faire autre chose", a préconisé Issa Doubragne.

Djibrine Haïdar, envoyé spécial

Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Tchad : lancement du PADLFIT à Laï, les précisions du ministre de l'Economie. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info

En vidéo : suivez la déclaration du ministre de l'Economie





Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)