Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "le Ouaddaï vient de sortir d'une période assez sombre de son histoire"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Janvier 2020 modifié le 24 Janvier 2020 - 01:10



Tchad : "le Ouaddaï vient de sortir d'une période assez sombre de son histoire" (gouverneur Ramadan Erdebou). © Abba Issa/Alwihda Info
Tchad : "le Ouaddaï vient de sortir d'une période assez sombre de son histoire" (gouverneur Ramadan Erdebou). © Abba Issa/Alwihda Info
Le gouverneur de la province du Ouaddaï, le général Ramadan Erdebou, a déclaré mercredi, lors de l'inauguration du bureau de l'Agence nationale des titres sécurisés (ANATS) d'Abéché, que "la province du Ouaddaï vient de sortir d'une période assez sombre de son histoire."

Il a souligné que "c'est en réponse à une certaine barbarie qui a fait couler inutilement le sang de nos paisibles populations que Idriss Déby Itno, président de la République, a pris une mesure salutaire en décrétant l'état d'urgence dans les provinces du Ouadda, Sila et Tibesti."

"Dieu merci, les résultats de cette mesure salutaire sont palpables, probants et encourageants", a souligné le gouverneur.

Selon lui, "la paix et la sécurité sont ainsi restaurées, la libre circulation des personnes et de leurs biens est assurée, le tissu socio-économique a connu un essor sans pareil."

Tchad : "le Ouaddaï vient de sortir d'une période assez sombre de son histoire" (gouverneur Ramadan Erdebou). © Abba Issa/Alwihda Info
Tchad : "le Ouaddaï vient de sortir d'une période assez sombre de son histoire" (gouverneur Ramadan Erdebou). © Abba Issa/Alwihda Info
L'utilisation de documents sécurisés

Le gouverneur s'est félicité du lancement du système intégré de gestion des populations et des titres sécurisés.

"Avec l'ANATS, nous osons disposer désormais des cartes d'identité, des passeports, permis de conduite et autres documents sécurisés", a dit le général Ramadan Erdebou.

Il a ajouté que "en cette ère de la 4ème République, nous ne devons pas rater le train de l'histoire en utilisant des doucments non sécurisés."

D'après lui, "face à l'épineuse question de la paix, de la sécurité et de la quiétude qui prévaut dans la sous-région, les plus hautes autorités ont saisi la gravité de la situation dans toutes ses dimensions. Ce qui s'est traduit par la création de l'ANATS, placée sous la tutelle du ministère de la défense, de la sécurité, des anciens combattants et victimes de guerre."

​Ramadan Erdebou a demandé à la population de la province de "faire un bel usage de ce précieux outil mis à leur disposition par le Gouvernement."

Quels sont les titres sécurisés ?

Les titres sécurisés sont les documents nationaux comme la carte d'identité nationale, le passeport ou le permis de conduite. Ces documents comportent chacun une puce conforme aux normes et contiennent des données biographiques et biométriques individuelles. Ils sont confectionnés suivant des procédés employant les technologies de dernière génération. Ils sont hautement sécurisés et protégés contre toute falsification.

Le Gouvernement a investi 16 milliards de Francs CFA dans le projet du système intégré de gestion des populations et des titres sécurisés.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)