Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le Rotary Club au plus près des couches sociales vulnérables


Alwihda Info | Par Mahamat Abdramane Ali Kitire - 16 Janvier 2020 modifié le 16 Janvier 2020 - 06:37



La gouverneure du district 9150 de l'international Rotary Club, Anna Kemajou Nkodia a visité mercredi le Centre national de transfusion sanguine, l'orphelinat Toho Tindo du quartier Gassi et le Groupement des femmes victimes de la poliomyélite au quartier Champs de fils.

Le déplacement a eu lieu en présence du gouverneur adjoint de l'international Rotary Club, Hassan Sylla Bakari, l'ancien président de Rotary club Ndjamena Doyen Saleh Kebzabo, le responsable Effectif Pays, Antoine Tchomhou, et les deux présidents des deux clubs à savoir du Comité Rotary Club N'Djamena Doyen, et Rotary Club N'Djamena Toumaï.

La visite a permis à la gouverneure de constater les actions menées par les rotations du Tchad en faveur des couches vulnérables, et de se pencher sur de nouvelles pistes de solution pour apporter des réponses aux problèmes.

La première étape de la visite s'est déroulée à la banque du Sang du Centre national de transfusion sanguine. Ici, les difficultés sont nombreuses, surtout la manque donateurs volontaires du sang et une insuffisance totale de quantité de poches du sang dans les stocks.

Ce manque de donateurs volontaires du sang s'explique par beaucoup de raisons : la peur, la sous-information, et surtout le manque de la sensibilisation, explique le directeur général du Centre, Dr. Djimadoum Mbanga.

Dans sa déclaration, la gouverneure, Anna Kemajou estime que "donner volontairement du sang à une personne, c'est donner une vie à cette personne malade. En tant que rotariens, nous sommes venus aujourd'hui ici pour demander et sensibiliser les jeunes de venir massivement pour faire un don volontaire du sang afin de sauver la vie de milliers des personnes malades."

Selon le directeur du Centre national de transfusion sanguine, "notre pays le Tchad est placé en dernière position au monde en matière de donateurs volontaires du sang, avec un taux très faible de 16% par an."

Pour le gouverneur adjoint de Rotary Club International, Hassan Sylla, "le Rotary club tient à informer et à encourager les jeunes tchadiens à venir donner volontairement le sang à nos frères malades, afin de sauver la vie de notre nation."

La visite s'est poursuivie à l'orphelinat puis au Groupement des femmes victimes de la poliomyélite. Sur place, les femmes bénéficient de petites activités commerciales attribuées par le Rotary Club depuis des années, suite à diverses formations de vulgarisation. Il s'agit notamment de la commercialisation de savons, huiles et d'autres produits naturels.

"Rotary club tiendra toujours à soutenir ces femmes vulnérables par divers renforcement des capacités", indique la gouverneure.

D'après la représente des femmes victimes de poliomyélite, Toïmal Ndingangar, "Rotary n'a jamais cessez de nous regarder de loin ou de prêt pour toutes nos actions pour le bien-être de notre société. Nous remercions Rotary club du fond de nos coeurs pour ses actes sociaux envers les couches vulnérables."




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Janvier 2020 - 19:00 Tchad : un fonctionnaire assassiné à N'Djamena


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)