Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le nouveau centre d'etude pour le développement veut lancer la chaine "Sahel 7"


Alwihda Info | Par - 31 Janvier 2018 modifié le 31 Janvier 2018 - 16:37



Le Tchad s'est doté d’un nouveau centre créé par un groupe d’intellectuels tchadiens indépendants, ayant une expérience dans le domaine de la recherche, du développement et de la prévention de l’extrémisme. Dénommé le « Centre d’Étude pour le Développement et la Prévention de l’Extrémisme », il a été lancé lors d’une cérémonie présidé ce jeudi, à N’Djamena, par le directeur de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de Rénovation, du ministère de l'enseignement supérieur, Dr. Dionko Maoundé.

Le Centre d’Étude pour le Développement et la Prévention de l’Extrémisme (CEDPE) a pour objectif, entre autres, de contribuer à la déradicalisation des repentis et surtout la prévention de l’extrémisme dans le milieu de la jeunesse en commençant par les enfants de bas âge. Il veut mettre à la disposition des chercheurs une sorte de laboratoire au sein du centre pour effectuer des études et des recherches dans tous les domaines.

Il entend aussi proposer des formations de renforcement de capacité dans plusieurs domaines, plus particulièrement la formation de la femme et des jeunes comme l’une de ses priorités.

Le centre veut surtout de se doter d'organes de communication tel qu'une revue scientifique, une radio et une télévision dénommée « Sahel 7 ». Le générique de la chaine de télévision a été dévoilé lors de la cérémonie de lancement.

Le directeur de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'innovation, Dr. Dionko Maoundé a souligné que les deux aspects "recherche" et "études" relevés dans les objectifs du centre constituent déjà le pilier de tout développement, tandis que la prévention de l’extrémisme est une arme efficace à l’éradication du terrorisme.

Il a souligné que les deux aspects traduisent bien la volonté du gouvernement tchadien qui n’a pas lésiné sur les moyens pour encourager le développement du pays en matière du savoir et l’éradication du terrorisme par tous les moyens.

Pour sa part, le fondateur et président du Centre d’Étude pour le Développement et la Prévention de l’Extrémisme (CEDPE), Ahmat Yacoub Dabio a estimé que le centre va servir à mener des actions pratiques pour approfondir les études de compréhension et de prévention sur l’extrémisme violent, et de contribuer aux mécanismes de son éradication.

« Nous agissons et vous invitons à agir ensemble pour prévenir l’extrémisme violent. La conception que nous défendons consiste à entreprendre des démarches visant à jouer un rôle dans la déradicalisation des extrémistes et à prévenir l’extrémisme », a déclaré le président du CEDPE.

Au cours de l’année 2014, 69 pays ont été touchés par le terrorisme. Le nombre des personnes tuées s’élève à 32.685, les civils représentant 80% des victimes, selon l’Institut pour l’Économie et la Paix.


Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Février 2018 - 10:27 Tchad : nominations par décret