Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le point sur la situation au Nord


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Avril 2021



Des soldats tchadiens au Nord-Est du Tchad. Illustration © M.I.G./Alwihda Info
Des soldats tchadiens au Nord-Est du Tchad. Illustration © M.I.G./Alwihda Info
Depuis le 11 avril, date d’entrée de la rébellion du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) en territoire tchadien, il n’y a pas eu d'affrontements entre l’armée tchadienne et la rébellion, assure une source gouvernementale confirmée par certains rebelles.

Le FACT est parvenu à conquérir la localité de Zouarké en chassant des douaniers en poste. Depuis lors, l’aviation de l’armée tchadienne est entrée en action. 

Les militaires tchadiens positionnés à Wour, Tanoua et Zouar, ont reçu l’instruction de ne pas bouger de leur garnison militaire, et d’attendre l’arrivée des colonnes militaires de la capitale.

Vendredi, le campement de l’armée tchadienne de Wour a réussi à intercepter 13 véhicules dont une citerne appartenant à des éléments du FACT qui étaient en train de bricoler les engins. Ils se sont rendus sans résistance, d'après une source rebelle.

La localité de Zouarké a été reprise hier par l’armée tchadienne, après son évacuation par les rebelles. Les éléments de la rébellion du FACT se trouvent à Wadi Marou, selon une source rebelle.

« Il n’y a eu aucun contact physique entre l’armée régulière et les mercenaires », a déclaré samedi à Alwihda Info le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Cherif Mahamat Zene.

« Il n’y a pas eu de contact direct entre l’armée et la rébellion. La localité de Zouarké est sous contrôle de l’armée depuis hier », a souligné hier soir un cadre de la région se trouvant dans la province du Tibesti.

Réagissant aux informations faisant état de combats à Gouri, le ministre de la Communication informe que "Gouri, c’est un puit isolé dans le désert. Les mercenaires continuent d’être fixés et traités par l’armée de l’air. La fin de l’aventure des mercenaires est très proche".

"Pas une seule balle n’a été entendue dans la localité de Gouri"
, affirment des habitants contactés par Alwihda Info. "Le calme règne dans la localité de Gouri. Nous continuons de vaquer normalement à nos occupations", relèvent-ils.

Lors de son entrée en territoire tchadien et avant d'attaquer la localité de Zouarké, la rébellion a voulu attaquer la garnison militaire de Wour mais en a été dissuadé car l'accès est compliqué. L’armée tchadienne a positionné des chars de combat à l’entrée de Wour, ce qui a contraint la rébellion à attaquer Zouarké pour chasser des douaniers.

D'après des observateurs, dans les jours à venir, le contact physique entre les deux forces sera inévitable. Toutefois, les informations qui circulent sur les réseaux sociaux sont fausses. Des informations recueillies par Alwihda Info précisent que "pas un seul avion de l’armée tchadienne n’a été abattu, ni un hélicoptère".

« Le FACT n’a pas d’alliés (chacun fait cavalier seul). Ils sont piégés dans les rochers de Zouarké. Ensuite, le groupe d’Allatchi (coalition) est à l’entrée du Massif du Tibesti en attente d’une défaite des troupes gouvernementales. Les jours à venir ne présagent pas des bonnes nouvelles pour les deux groupes rebelles », détaille une source au sein de la rébellion tchadienne.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Mai 2021 - 21:23 Tchad : la salubrité, un défi à N'Djamena


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)