Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le procureur surpris de voir des "condamnés qui se retrouvent dehors"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 13 Mai 2019 modifié le 13 Mai 2019 - 13:41


Le procureur de la République, Youssouf Tom réagit à l'arrestation de 19 présumés malfrats et à leur présentation ce lundi matin à la presse.


Youssouf Tom, procureur de la République :
"Nous sommes venus ici pour assister à une présentation de malfaiteurs qui ont braqué et arraché deux véhicules, deux motos. D'autres sont les auteurs de falsification de billets de banques. Parmi eux, il y a ceux qui vendent de la drogue et le comprimé appelé communément tramadol. D'autres encore sont des gens qui escaladent des murs pour empêcher les paisibles citoyens de dormir tranquillement et les agresser à domicile. Les forces de sécurité ont eu à faire leur travail en arrêtant tout ces gens. Je les encourage à continuer leur travail davantage.

Comme l'a précisé le Directeur général de la polie nationale, nous invitons la population à bien collaborer parce que la question de sécurité n'est pas une question du parquet, de la police mais c'est une question qui concerne tout le monde, donc chacun est invité à collaborer avec les forces de sécurité pour pouvoir donner les informations nécessaires afin de démasquer tout délinquant, tout fauteur de trouble qui ôte le sommeil à notre population. 

Toutes ces personnes qui sont aujourd'hui ici exposées vont être traduites en justice. Le premier travail, aujourd'hui nous déclenchons l'action publique. La police va continuer son travail d'audition sur procès-verbal régulier et nous les déférer au niveau du parquet pour que les poursuites judiciaires soient véritablement engagées. Ils doivent répondre de leurs actes devant la loi et ils subiront la loi dans toute sa rigueur."

 

Journalistes : M. Le procureur, généralement ici on présente les malfrats, on les défère à la justice et le lendemain, la plupart du temps ils sont libres. Comment peut-on expliquer ça ? Il y a un problème d'audition ou la police ne présente pas les preuves nécessaires pour les condamner ? On les voit ici à la présentation et le lendemain on les voit dans les rues.

Youssouf Tom, procureur de la République :
"Effectivement, tout à l'heure on était entrain d'échanger avec le directeur général de la polie nationale et son staff. Parmi eux, il y a des gens qui sont des récidivistes, surtout en matière de braquage de véhicules. C'est surprenant aussi pour nous que des personnes qui sont dangereuses pour la société, déférés à la justice, condamnés, dans un laps de temps se retrouvent dehors."