Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : les femmes au premier rang du développement du monde rural


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 13 Janvier 2019 modifié le 13 Janvier 2019 - 07:46



Les membres de l’AFDS en pleine récolte.
Les membres de l’AFDS en pleine récolte.
L’association des Femmes Dynamiques pour le Développement Socio-Sanitaire (AFDS), basée dans le département de la Dodjé, dans la province du Logone Occidental, se démarque avec à peine une année d’existence. Pour la campagne agricole 2017-2018, l’AFDS a investi dans l’agriculture dans les communes de Tapol et de Ngondong dans les départements de la Dodjé et de Lac-Wey. Pour une première expérimentation, les Femmes Dynamiques ont mouillé le maillot pour arriver un résultat positif.

L’objectif est de valoriser les plaines et les vallées de Gasra et Lao 3 dans les communes de Tapol et Ngondong en vue de permettre à la population en général et aux 1500 productrices en particuliers de jouer leur rôle de moteur dans le processus de développement du monde rural.

Les composantes principales du projet sont la production de 100 hectares de riz, 50 hectares de maïs, 100 hectares d'arachides et 20 hectares de production maraichère.

Grace à l’appui de l’Assemblée nationale, le projet a pu démarrer ses activités conformément au plan d’action. Ces activités concernent essentiellement le lancement officiel des activités de l’AFDS, la production du riz et de l’arachide, la location des matériels de production et l’achat des semences, la mise en place de 65 groupements des femmes productrices agricoles de 17 hectares de riz, 2 hectares d’arachides, 2 hectares de maïs et 3 hectares de sorgho. 

La présidente de l’AFDS et le sous-Préfet de Tapol en visite dans le magasin de ladite Association.
La présidente de l’AFDS et le sous-Préfet de Tapol en visite dans le magasin de ladite Association.
La production a permis entre autres de récolter 75 sacs de 100 kg de riz pour les 17 hectares labourés, 10 sacs de 100 kg d'arachides pour les 2 hectares labourés et 60 sacs de 100 kg de sorgho pour les 3 hectares labourés.

Pendant la récolte, une partie des céréales a été distribuée aux dignitaires, aux membres de l’association et aux couches vulnérables à hauteur de 300 sacs. 

Ce projet a permis aux jeunes, aux femmes et à toute la population de la localité d'avoir des moyens financiers pour faire leurs propres travaux champêtres, d'expérimenter la riziculture et de mettre en valeur les pleines et les vallées très riches de la localité.

Projection de l’année 2018-2019

Compte tenu des difficultés rencontrées pendant la campagne dernière, l'association souhaite améliorer sa production à travers un projet d'appui à la production agricole dans les plaines de Doman 1, de Lao 3 et de Gasra dans les communes des départements de la Dodjé et de Lac-wey.

L'objectif est de renforcer la résilience en crise alimentaire et nutritionnelle récurrente des populations des communes de Tapol et Ngondong dans les deux départements. Ainsi, les crises alimentaires et nutritionnelles dans ces zones seraient minimisées grâce à l’augmentation de la production rizicole de plus de 50%. De plus, les revenus des petits producteurs de la zone du projet pourraient être améliorés de 30% avec une meilleure organisation de la commercialisation de leurs produits.

Parmi les résultats attendus, 1500 petits riziculteurs de la zone du projet pourraient améliorer leur production, leurs revenus et diversifier leurs sources. Un dispositif alimentaire de sécurisation de la production et de gestion de stock devrait être mis en place dans le circuit de commercialisation maitrisé dans les départements retenus. Globalement, la situation alimentaire et nutritionnelle dans les zones devrait s'améliorer.

Un total de 200 hectares est mis en exploitation dans les deux départements. Des usines de décorticage ont été installées dans les chefs-lieux des cantons des sites rizicole, une moissonneuse batteuse acquise est opérationnelle, et un magasin de stockage avec un bureau et une air de séchage est implantée dans les deux communes des départements. Par ailleurs, un hangar est construit et sert de mini-usine et d'abris pour les tracteurs.