Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : présentation de présumés malfrats par la Police nationale


Alwihda Info | Par Brahim Abdraman - 14 Octobre 2021


A cette occasion, le directeur général de la Police nationale a exhorté les forces de l'ordre à garder la même détermination, pour relever tous les défis séculaires, afin de mériter la confiance de la population.


La direction générale de la Police nationale a procédé ce 14 octobre 2021, à une présentation des présumés malfrats de différents groupes arrêtés la semaine dernière, au cours d'une opération qu'elle a menée sur l'étendue du territoire tchadien. Des armes de différents calibres, des véhicules, faux passeports, permis de conduire, cartes grises, motos et stupéfiants saisis aux mains des malfrats ont été présentés.

Au total 71 présumés malfrats dont 8 femmes étaient présentées à la presse et quelques produits prohibés ainsi que 71 armes de différents calibres et un coffre-fort de 7 kg contenant une somme de 15 millions de FCFA, ainsi que 3 sacs de sucre et 2 sacs de lait poudre. La cérémonie a vu la présence du ministre de la Sécurité et de l'Immigration Souleyman Abakar Adam, du directeur général de la police nationale, le général Ousman Bassi Lougouma, du directeur général des renseignements et des investigations, Mahamat Abdelkader Baba Oumar (Baba Ladé) et de plusieurs commandants des unités spécialisées, ainsi que du procureur, deuxième substitut. Le ministre de la Sécurité et de l'Immigration, Souleyman Abakar Adam, salue l'engagement du maintien de la paix et sécurité par le service des investigations pour l'ensemble des efforts. Et remercie également l'ensemble de forces de l'ordre, pour l'opération professionnelle qu'elle a menée. Il encourage à être professionnel dans ce domaine et remercie également la direction générale des renseignements des investigations, pour le travail discret, rigoureux.

« Dans cette phase de transition, la priorité numéro un du président de la République, est la sécurité nationale », ajoute le ministre de la Sécurité. Il interpelle les forces de l'ordre de faire un travail juste et non dans la ségrégation et de l'injustice. Il souligne ensuite qu'il est strictement interdit de demander à un malfrats arrêté son ethnie, sa religion, sa famille ou sa région. Le ministre estime que c'est injuste de ne pas présenter certains malfrats arrêtés, mais plutôt gardés dans les locaux de prison.

Quant au directeur général de la Police nationale, le général Ousman Bassi Lougouma, il félicite l'engagement de l'ensemble du personnel de la direction générale de la Police nationale et la direction générale des renseignements et des investigations, pour le dévouement, le dynamisme et l'abnégation dont ils font preuve dans l'exercice de leur mission quotidienne. Le directeur général de la Police nationale exhorte les forces de l'ordre à garder la même détermination pour relever tous les défis séculaires afin de mériter la confiance de la population.
« Cet engagement témoin de leur sens élevé du patriotisme et de la bonne compréhension de l'importance de la nouvelle stratégie sécuritaire qui s'articule dans le plan de sécurisation de la ville de Ndjaména et sur toute l'étendue du territoire tchadien », ajoute le directeur général de la Police nationale.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Octobre 2021 - 15:00 Tchad : à la découverte du musée de Gaouï

Lundi 25 Octobre 2021 - 14:59 Tchad : Gayang Souaré nommé PCA de l’ONASA


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)