Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : renouvellement de l’accord de gestion avec African Parks sur le parc de Zakouma


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Juin 2022


Tchad :  renouvellement de l’accord de gestion avec African Parks sur le parc de Zakouma
Le gouvernement du Tchad a signé un accord révisé avec l'organisation de conservation à but non lucratif African Parks, pour la gestion du Grand Ecosystème Fonctionnel de Zakouma, un avenant au mandat existant, qui s'étend jusqu'en 2027.

Signé le mardi 7 juin dernier, l’accord révisé constitue un engagement majeur en faveur de la nature et du développement durable au Tchad. Il s'appuie sur l'héritage établi par le défunt président du Tchad, Idriss Deby Itno, pour réaliser le plein potentiel des zones protégées exceptionnelles du pays.

« La durabilité de nos atouts naturels, en particulier le Grand Ecosystème Fonctionnel de Zakouma est une priorité stratégique pour le développement national. Nous sommes fiers de réaffirmer notre partenariat avec African Parks, avec qui nous travaillons pour créer une valeur sociale et économique pour la protection de ce paysage unique. Nous attendons avec impatience la poursuite de notre partenariat pour cultiver le tourisme basé sur la nature et veiller à ce que tous les Tchadiens puissent profiter des avantages de ce riche patrimoine naturel », a déclaré le ministre de l'Environnement, de la Pêche et du Développement durable, Mahamat Ahmat Lazina.

Depuis le début de leur partenariat pour Zakouma en 2010, la stabilité régionale s'est améliorée, le braconnage est presque inexistant, le nombre d'éléphants augmente pour la première fois depuis des décennies, et le parc est largement salué comme une destination faunique inégalée. En 2017, le gouvernement tchadien a formé le Grand Ecosystème Fonctionnel de Zakouma, intégrant la réserve de faune de Siniaka Minia, la réserve de faune de Bahr Salamat et les zones de connexion dans le cadre du mandat de African Parks pour Zakouma.

L’accord de gestion révisé permettra au gouvernement tchadien, à African Parks et aux communautés locales, de continuer à s'appuyer sur cette dynamique positive. Les priorités centrales de la gestion comprendront les initiatives de restauration de la biodiversité en cours, parmi lesquelles, la translocation et l'introduction d'espèces clés, et la poursuite du développement des offres touristiques afin d'améliorer la viabilité financière, et d'accroître les possibilités de moyens de subsistance pour le bénéfice à long terme des communautés locales.








TRIBUNE & DEBATS