Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
LITTERATURE

Tchad : "une couleur de plus dans un arc-en-ciel", la plume de Achaïr Yaya


Alwihda Info | Par Mahamat Abdramane Ali Kitire - 29 Février 2020


Tchad : "une couleur de plus dans un arc-en-ciel", la plume de Achaïr Yaya. © Mahamat Abdramane Ali Kitire/Alwihda Info
Tchad : "une couleur de plus dans un arc-en-ciel", la plume de Achaïr Yaya. © Mahamat Abdramane Ali Kitire/Alwihda Info
L'écrivain tchadien Achaïr Yaya a présenté samedi au Centre national pour la recherche et le développement (CNRD) son livre intitulé "une couleur de plus dans un arc-en-ciel".

C'est un livre composé de 218 pages qui touche les réalités du milieu tchadien sur des questions telles que l'éducation des enfants, le mariage précoce et forcé des jeunes filles, les enfants de la rue, et la consommation de la drogue par les jeunes tchadiens.

Après avoir évoqué le rôle important que joue la littérature dans le milieu éducatif tchadien, l'auteur Achaïr Yaya a déclaré que "l'éducation n'est pas élitiste, c'est-à-dire écrire ou savoir lire, mais aussi savoir faire manuellement dans le bon sens."

"Si nos neveux, nièces, enfants, petits frères, etc, sortent hors du cadre pour ne pas dire ''réseau" et que nous les recadrons, les orientons, vous verrez que la rue n'aura que des enfants jouant dans l'après-midi et rentrant le soir à la maison, par ce que la rue n'a pas des maisons",
 a préconisé l'auteur.

"Damné soit-il, il est devenu un enfant bandit, errant en ville", a dit l'auteur Achaïr Yaya, citant un passage de son livre pour illustrer l'importance de l'éducation sociale.

Tchad : "une couleur de plus dans un arc-en-ciel", la plume de Achaïr Yaya. © Mahamat Abdramane Ali Kitire/Alwihda Info
Tchad : "une couleur de plus dans un arc-en-ciel", la plume de Achaïr Yaya. © Mahamat Abdramane Ali Kitire/Alwihda Info
Dans son intervention, le présentateur du livre Dr. Ngaodandre Reoutag Ilro a déclaré que l'ouvrage est une oeuvre imaginaire mais qui prend en compte les réalités quotidiennes de notre société.

Il a invité les lecteurs à une large réflexion face aux grands événements de notre société.

"Le livre est simple et facile à lire. Il soulève les grandes thématiques auxquelles il faut apporter des solutions : la jalousie, les haines, les mariages précoces, les us et coutumes, la scolarisation des filles, le partage des biens après le décès du père de famille, l'éducation des jeunes, les tortures à l'école coranique, le rejet de l'autre, l'alcool, la drogue, la prostitution, le chômage des jeunes, la religion, etc", a-t-il souligné.

Dr. Ngaodandre Reoutag Ilro a affirmé que "cette oeuvre mérite d'être non seulement lue mais elle mérite notre analyse. Elle nous invite à un changement de comportement et à avoir un regard particulier pour les enfants de la rue. C'est un cri de coeur adressé aux aînés de considérer les enfants futurs cadres de demain."