Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
MEDIAS

Tchad : une soixantaine de radios membres de l'URPT n'ont pas émis ce mardi


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 1 Décembre 2020

La grève des radios prend fin cette nuit de mardi 1er décembre 2020, date de la commémoration de la Journée de la liberté et de la démocratie.


© Fotocitizen/Pixabay
© Fotocitizen/Pixabay
Le président de l'Union des radios privées (URPT), Mekondo Sony, a expliqué mardi à Alwihda Info que "les radios membres, tant à N'Djamena qu'en province, ont observé à 100% la Journée sans radio". Une soixantaine de radios sont concernées dont une vingtaine à N'Djamena.

La grève des radios prend fin cette nuit de mardi 1er décembre 2020, date de la commémoration de la Journée de la liberté et de la démocratie.

L'objectif de la "Journée sans radio" a été "atteint" pour l'URPT qui proteste contre l'intervention policière et l'arrestation de plusieurs personnes dont des journalistes le 27 novembre dernier, dans les locaux de la radio FM Liberté. Les réactions s'enchainent depuis l'incident qui a été qualifié par Reporters sans frontières (RSF) d'atteinte à la liberté de la presse. La Police a expliqué que son intervention visait à arrêter des organisateurs du Forum citoyen qui a été interdit par les autorités.

“Les forces de sécurité sont intervenues dans cette radio en ayant recours à des méthodes très violentes comme si elles cherchaient à disperser un rassemblement de criminels", dénonce Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de RSF.

Des radios non membres ont exprimé leur solidarité à l'URPT, sans pour autant appliquer le mot d'ordre. "Nous les comprenons également", indique Mekondo Sony.

Lundi, le ministre de la Communication Chérif Mahamat Zene a estimé que "les radios et les télévisions privées ont une obligation de neutralité, et n'ont pas vocation à encourager ou d'abriter des manifestations interdites par le Gouvernement". 

Selon lui, "rien ne justifie" cette décision qui a été "prise sans aucune concertation préalable". 

Le Tchad occupe la 123e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2020.