Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : une surpopulation carcérale de 100% à la maison d'arrêt d'Abéché


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 11 Février 2019 modifié le 11 Février 2019 - 07:40



© DR
© DR
Une mission parlementaire conduite par le député Issa Badi, s'est rendue le 5 février dernier au Ouaddaï pour s'enquérir des conditions carcérales à la maison d'arrêt d'Abéché. La mission a été reçue par le procureur général près la cour d'appel d'Abéché, Matthias Daoudoungar qui a évoqué les difficultés carcérales, notamment la vétusté du bâtiment construit en 1957. 

La question du nombre de détenus a également été évoquée. La maison d'arrêt qui accueille les détenus des provinces de l'Est du pays, compte 300 détenus pour 150 places, soit une surpopulation de 100%.

Le procureur général s'est interrogé sur le manque d'attention du projet d'appui à la Justice (PRAJUST) alors que des maisons d'arrêt ont été construites dans d'autres villes. "La prison mérite d'être délocalisée en dehors de la ville", a-t-il relevé.

Cette visite intervient après celle de 2017 afin d'évaluer les recommandations de la dernière mission, selon le chef de la mission, Issa Badi. Le député s'est engagé à faire remonter les doléances aux autorités compétentes.

La mission a également rencontré les fonctionnaires en charge de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion sociale de la maison d'arrêt d'Abéché. Elle a recueilli différents témoignages qui viendront consolider son rapport afin d'améliorer les conditions carcérales au Ouaddaï.