Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : 22 milliards de FCFA pour un projet d’électrification de 350 localités


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Juin 2021


Illustration © DR
Illustration © DR
Lomé - L’Export-Import Bank of India (Exim Bank) a accordé un prêt d’un montant de 40 millions de dollars (22 milliards de FCFA) à l’Etat togolais pour un projet d’électrification par systèmes photovoltaïques de 350 localités. L’accord a été paraphé le mercredi 23 juin 2021 à Lomé, par le ministre de l’économie et des finances, Sani YAYA et le représentant de l’Exim Bank of India au Togo, Selva KUMAR. Il s’agit de la 3ème ligne de crédit financé par cette banque indienne dans le domaine de l’électrification rurale au Togo.

Cette nouvelle ligne de financement (la troisième), octroyée à travers l’Alliance solaire internationale (ASI) dont le Togo est un membre actif, s’inscrit dans la droite ligne des ambitions énergétiques portées par l’exécutif. « Ce projet s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie d’électrification du Togo et cadre parfaitement avec le Plan national de développement et les objectifs de la feuille de route gouvernementale 2025 », a rappelé le ministre, Sani YAYA lors de la cérémonie à laquelle a également pris part le ministre en charge de l’énergie, Mila AZIABLE.

Les fonds permettront d’installer 2 000 systèmes d’irrigation solaires et d’électrifier 500 écoles. Est également annoncée l’installation de 500 systèmes de pompage solaire pour l’adduction en eau potable et de 12.000 lampadaires solaires. Le gouvernement togolais pour qui l’accès à l’énergie domestique constitue un catalyseur et un accélérateur du développement des villes et villages qui en bénéficient, soutient que ce projet contribuera à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales vivant dans des localités isolées du réseau conventionnel.

Notons que cette cérémonie intervient 24 heures après l’inauguration de la centrale solaire photovoltaïque de Blitta par le Chef de l’Etat. Pour rappel, l’ambition du gouvernement est de garantir à l’horizon 2030 à la population un accès universel à des services énergétiques fiables, durables, à un coût abordable, avec une part de 50 % pour les énergies renouvelables.