Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : Le chef de l’Etat apporte son soutien aux soldats de l’opération Koundjoare


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Février 2021

Le président Faure Essozimna Gnassingbe s’est rendu le 8 février dernier dans le canton de Namoudjoga (région des Savanes), où il s’est entretenu avec les éléments des Forces armées togolaises engagés dans l’opération Koundjoare.


Togo : Le chef de l’Etat apporte son soutien aux soldats de l’opération Koundjoare
Le chef de l’Etat du Togo a tenu à féliciter les troupes pour l’efficacité dont elles font montre sur le terrain. « Je suis venu vous féliciter, et vous dire notre fierté pour ce que vous avez réussi à faire et ce que vous réussissez à faire chaque jour », a déclaré le président togolais, à l’entame de son propos. Il a ensuite rappelé aux militaires, l’importance de leur action sur le terrain et tout le soutien du gouvernement et de la Nation. « Pendant longtemps, l’insécurité provoquée par les mouvements djihadistes et les groupes armés et terroristes, s’est cantonnée dans les pays du Sahel », a-t-il expliqué.

« Mais les terroristes n’ont jamais caché à personne, leur objectif et leur ambition d’infiltrer les pays côtiers », a-t-il poursuivi. « S’ils ont réussi à disposer des bases et commettre à certains endroits des attentats, le Togo est jusque-là préservé, et c’est grâce à la mission que vous remplissez efficacement », s’est félicité Faure Gnassingbe. « Nous sommes fiers pour ce que vous réussissez à faire chaque jour, c’est un combat de tous les instants, mais la suite risque d’être beaucoup plus difficile, parce que ces groupes se renforcent eux aussi, bénéficient des fruits et du financement de la criminalité transfrontalière et sont plus aguerris », a toutefois prévenu Faure Gnassingbe.

Le chef des armées a donné aux troupes de nouvelles orientations afin qu’elles puissent mener efficacement leur mission de prémunir le Togo contre les menaces sécuritaires, eu égard aux attaques terroristes dans le Sahel. Il a saisi l’occasion pour renouveler sa confiance aux forces de défenses et de sécurité et a promis de renforcer leurs capacités opérationnelles dans la lutte contre l’insécurité, le terrorisme et l’extrémisme violent.

Faure Gnassingbe a par ailleurs rappelé aux forces de défense que « la lutte contre le terrorisme, n’est pas seulement une affaire militaire ». La dimension sociale, mise en œuvre à travers le renforcement des relations civilo-militaires, se poursuivra, tout comme la coopération internationale, qui reste encore perfectible. « Nous sommes conscients que ce n’est pas l’affaire d’un seul pays », a déclaré le chef de l’Etat qui en a profité pour appeler à une mobilisation encore plus accrue de la coalition anti-terroriste.
Les troupes ont remercié le chef des armées et lui ont exprimé leur adhésion totale aux nouvelles recommandations et directives. L’opération militaire Koundjoaré est un dispositif mis en place depuis septembre 2018. Elle sert de bouclier anti-terroriste entre le Togo et les pays du sahel en proie à l’insécurité, le terrorisme et l’extrémisme violent.