Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : l’INSEED a présenté les résultats de l’enquête MICS-6 à Lomé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 19 Juillet 2019 modifié le 19 Juillet 2019 - 06:34


© DR
© DR
Lomé - L’Institut national de la statistique et des études économiques et démographique (INSEED) a organisé le mercredi 17 juillet 2019 à Lomé un atelier de présentation des résultats de la sixième enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS-6) et de l’analyse N-MODA du Togo.

L’enquête MICS-6, réalisée par l’INSEED en 2017 en collaboration avec le ministère de la santé, sur toute l’étendue du territoire nationale, s’inscrit dans le cadre du programme mondial des enquêtes MICS, élaborées par l’UNICEF dans les années 1990.

Cette enquête consiste à recueillir des informations auprès des femmes et hommes âgés de 15 à 49 ans et sur les enfants âgés de 0 à 5 ans et ceux âgés de 5 à 17ans dans différents domaines notamment la santé, l’eau, la protection des enfants, l’assainissement et le VIH/sida.

Elle vise à améliorer la connaissance de l’ampleur des privations qui affectent cette cible et les tendances en pauvretés multidimensionnelle des enfants et des femmes au cours de ces dernières années. Elle permet également de disposer des données récentes, fiables et désagrégées pour l’établissement des situations de références afin d’améliorer les conditions de vies des plus vulnérables que sont les femmes et les enfants.

Réalisée sur 8.404 ménages répartis sur toute l’étendue du territoire national, la MICS-6 révèle que les taux de mortalité infantile ont diminué au cours des 7 dernières années au Togo. Par contre le taux de mortalité néonatale est toujours élevé. Il est signalé que sur 1000 enfants nés vivants, 27 meurent entre la naissance et les 28 jours.

69,1% des ménages disposent d’une eau de boisson contaminée fécale à la source alors que 90,2 % des membres des ménages disposent d’une eau de boisson contaminée à domicile. 44,6% des ménages utilisent des latrines améliorées non partagées tandis que 45,3% de la population pratiquent la défécation à l’air libre.

La MICS-6 indique également que 20,2% des enfants âgés de 36 à 59 mois fréquentent le préscolaire. 82,9% des enfants de moins de 5 ans sont enregistrés auprès des autorités civiles dont les actes de naissances ont été vus pour 40,9%.  Ailleurs, 6,4% des femmes âgées de 20 à 24 ans étaient mariées pour la première fois avant l’âge de 15 ans.

« Les différentes présentations illustrent des avancées réalisées par notre pays en faveur des femmes et enfants. Cependant, des efforts restent à faire afin d’offrir à ces derniers, d’ici à l’horizon 2030, de meilleures conditions de vie », a résumé, Essohanam Edjéou, le directeur de cabinet du ministère en charge de la planification.

Les données de la MICS-6 par sexe ont permis de faire l’analyse MODA pour déterminer la pauvreté multidimensionnelle chez les enfants de 0-4 ans, de 5-9 ans, 10-17 ans et de 0-17 ans. Cette analyse vise à améliorer la connaissance de l’ampleur des privations qui affectent les enfants et leurs familles.

L’atelier s’est déroulé en présence du Représentant résident de l’UNICEF au Togo, Dr Isselmou Boukhary.

Pour rappel, les enquêtes MICS mesurent les indicateurs clés qui permettent aux pays de produire des données en vue de leur utilisation dans les politiques, programmes et plaidoyers pour suivre les progrès en particulier sur les ODD.