Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : le budget de l’Etat pour l’année 2020, s’élève à 1466,2 milliards de FCFA, en hausse de 6,2%


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Novembre 2019


Le budget de l’Etat pour l’année 2020, s’élève à 1466,2 milliards de FCFA, en hausse de 6,2%. © DR
Le budget de l’Etat pour l’année 2020, s’élève à 1466,2 milliards de FCFA, en hausse de 6,2%. © DR
Lomé - Le gouvernement a adopté le mercredi 13 novembre 2019 en Conseil des ministres, un projet relatif à la loi des finances, exercice 2020.

Ainsi, les prévisions du budget de l'État pour 2020 s'équilibrent en recettes et en dépenses à 1466,2 milliards de FCFA, contre 1381,9 milliards en 2019, soit une hausse de 6,2% en raison de l'augmentation des ressources de trésorerie.

La nouvelle perspective budgétaire du Togo s'appuie sur un cadrage macro-budgétaire qui tient compte des environnements économiques national et international, des efforts à fournir au titre du programme économique et financier appuyé par le FMI qui arrive à son terme à la fin de l'année 2019.

Dans ce sens, le Togo entend mettre l'accent sur l'exécution des activités des trois axes du Plan national de développement (PND), tout en accordant une attention particulière à d'autres programmes tels que le Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) etc.

Il est aussi projeté à travers ce nouveau projet de loi, un taux de croissance de 5,5% en 2020 soit un raffermissement de 0,2 point de pourcentage de plus que celui de 2019. « La politique budgétaire en 2020 sera axée sur la poursuite de l'amélioration de la mobilisation des ressources internes, une meilleure allocation des ressources publiques sur la base de l'efficacité des dépenses publiques et la maîtrise du déficit budgétaire », annonce le gouvernement.

Quant à l'Office Togolaise des Recettes (OTR), le Conseil des ministres indique qu'elle poursuivra l'exécution de son Plan stratégique tout en recherchant une plus grande performance à tous les niveaux, avec une mise en œuvre de la politique fiscale dans les normes internationales.

Concernant les ressources externes, le gouvernement attend poursuivre une stratégie d'endettement prudente en recourant aux dons-projets et dons-programmes et en privilégiant les emprunts concessionnels tout en veillant à la soutenabilité à moyen et long terme de la dette publique, dans le respect des normes communautaires.

Enfin, pour atteindre ses objectifs, le gouvernement se dit déterminer à poursuivre l'assainissement des finances publiques et à prendre toutes les mesures permettant l'accélération de la croissance économique afin d'assurer une prise en charge adéquate de la demande sociale.