Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : les USA souhaitent la publication des résultats "bureau par bureau", la Présidence réagit


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 28 Février 2020


Un bureau de vote au Togo. © DR
Un bureau de vote au Togo. © DR
Lomé - Dans un communiqué rendu public le mercredi 26 février 2020, l'Ambassade des États-Unis, a félicité le Togo pour « L'organisation d'une élection présidentielle pacifique ». La représentation diplomatique des USA au Togo, encourage par la même occasion, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à travailler de manière constructive avec toutes les parties pour traiter au mieux toutes les réclamations de l'opposition.

Elle recommande à cet effet, une nouvelle publication des résultats, en prenant soin, dit-elle, de le faire « bureau de vote par bureau de vote ». Une mesure qui pourrait selon l’Ambassadeur, Éric STROMAYER accroître la transparence et la confiance de tous les résultats finaux, a-t-il ajouté.

Revenant sur la révocation de l’accréditation de la Concertation Nationale de la Société Civile du Togo (CNSC Togo), soutenue par la NDI (National Democratic Institute), les États-Unis se disent « préoccupés par les efforts d'observation limités ». Les membres de l’ONG américaine financée par le milliardaire controversé Georges SOROS, avaient vu leur matériel destiné à la compilation des résultats en temps réels confisqué. Selon Lomé, il s’agit bien d’une ingérence, opposant le fait que la CNSC n’ait jamais notifié un soutien technique de la NDI à la CENI, l’organe chargé d’organiser les élections.

Enfin, les USA réaffirment leur détermination à travailler avec le gouvernement et le peuple togolais pour promouvoir des valeurs communes de santé, de sécurité, d’éducation et de croissance économique tout en renforçant les institutions démocratiques, a conclu le communiqué. 

Cette sortie quelque peu surprenante de l’Ambassadeur des USA au Togo est critiquée par les autorités togolaises. Des sources proches de la Présidence togolaise s’étonnent de la démarche solitaire de l’Ambassadeur alors qu’habituellement c’est le département américain qui porte ce genre de communiqué au nom du gouvernement américain. 

Pour ces sources qui n'ont pas souhaité s'afficher, l’Ambassadeur veut faire de la revanche personnelle après s’être fait taper sur les doigts dans l’affaire du NDI. Elles rassurent qu’il n’y aura pas de publication des résultats bureaux de vote par bureaux de vote. « Les résultats bureaux de vote par bureaux de vote existent et celui qui veut n’a qu’à les consulter. Le Code électoral togolais ne prévoit pas la publication des résultats de cette manière et nous allons respecter strictement la loi togolaise », ont-elles indiqué accusant au passage le diplomate américain de chercher à créer une crise postélectorale au Togo.

D’après les résultats provisoires publiés dimanche dernier par la CENI, le Chef de l’Etat sortant, Faure GNASSINGBE a été provisoirement déclaré vainqueur de l’élection dès le premier tour avec un score de 72,36%. Son dauphin Kodjo AGBEYOME qui a obtenu que 18% des suffrages de la population continue de contester les résultats et appel ses militants à manifester vendredi prochain.

Notons que plusieurs organisations, dont la CEDEAO et l'Union africaine ont salué dans leurs différents rapports de fin de mission d’observation électorale, la transparence et la crédibilité du scrutin du 22 février et ont, dans la foulée, recommandé aux contestataires d'utiliser les voies de recours légales.