Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : les candidats à l’élection présidentielle défendent leur programme de société devant les jeunes


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 12 Février 2020


Togo : les candidats à l’élection présidentielle défendent leur programme de société devant les jeunes. © DR/AA
Togo : les candidats à l’élection présidentielle défendent leur programme de société devant les jeunes. © DR/AA
Lomé - Le projet « dialogue constructif entre les jeunes et les leaders de partis politiques et indépendants » initié par le Conseil national de la jeunesse du Togo (CNJ-Togo) et ses partenaires a débuté ce mardi 11 février 2020 à la maison des jeunes d’Amadahomé à Lomé.

Ce projet vise à permettre aux candidats en lice pour le scrutin présidentiel du 22 février de débattre ouvertement de leur programme de société avec les jeunes. Le premier à se confronter aux jeunes ce mardi est Me Mouhamed TCHASSONA-TRAORE.

Le président du Mouvement citoyen pour la démocratie (MCD) a dans un premier temps exposé les grandes lignes de son programme de société, démontré son engagement face à la sauvegarde de la paix, la sécurité et à montrer comment la jeunesse peut contribuer à la mise en œuvre de son programme.

Dans un second temps, le candidat à la présidentielle du 22 février prochain était face à face avec des jeunes.  Il a à cet effet réagi aux thématiques relatives à l’Education-formation-emploi, Citoyenneté-paix-sécurité-droits humains et Environnement et santé.

Me Tchassona-Traore a garanti à la jeunesse présente éprise de paix et de sécurité, un Togo paisible où s’armer sera le dernier souci des dirigeants. « Je n’ai pas d’argent pour acheter des armes. Et Si par l’extraordinaire j’arrivais à en acheter, je n’ai pas des personnes qui puissent les porter. Et si quelque volontaire venait à s’afficher, je n’ai pas de peuple sur lequel il faille tirer », a-t-il soutenu.

De même, il rassure pour l’instauration d’une société juste et équitable où les richesses nationales seront légalement réparties. Des paradigmes vont être créés pour pallier le problème du chômage des jeunes.

Le notaire promet aussi à la jeunesse togolaise une réorganisation du cadre religieux, s’il accède au pouvoir. « Il n’y a qu’à l’église catholique qu’on retrouve une certaine harmonie et hiérarchie au Togo. Les Assemblées de Dieu et les autres le font aussi un peu. Le pire se sont les musulmans…Notre Union des musulmans du Togo est une aille marchande du pouvoir… Il va falloir réorganiser tout cela », a ajouté le candidat malheureux à la présidentielle de 2015.

Le dialogue constructif entre les jeunes et les leaders politiques est initié dans le but d’amener les prétendants au fauteuil présidentiel à garantir à la jeunesse togolaise une meilleure prise en compte de ses préoccupations et son degré d’implication aux prises de décision.

Des invitations ont été envoyées aux 7 candidats. Mais pour l’heure deux (2) n’ont pas encore donné une suite favorable au courrier du CNJ, informe Régis Batchassi, le président du CNJ. Notons que les 7 candidats vont également défendre leur programme de société au cours d’une émission débat télévisé organisé par la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC). L’émission aura lieu du 11 au 18 février 2020 sur la Télévision nationale.