Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : les producteurs privés d’eau potable seront soumis à des contrôles qualité


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 3 Décembre 2020


© Rony Michaud/Pixabay
© Rony Michaud/Pixabay
Lomé - Le comité interministériel de contrôle de production et de l’exploitation des eaux au Togo va reprendre ses activités à partir du 15 décembre prochain, a indiqué le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise, Tiem BOLIDJA dans un communiqué publié le mardi 1er décembre 2020.

La reprise des activités dudit comité intervient après plusieurs mois de suspension à cause de la pandémie du Coronavirus. D’après le ministre en charge de l’eau, il s’agira pour le comité interministériel de contrôler les agréments des unités de production privées et d’exploitation des eaux en sachet et en bouteille qui sont implantées sur le territoire national.

La finalité de cette activité est de s’assurer que les eaux qui sont commercialisées sur le marché sont des eaux de qualité et qu’elles ne représentent aucun danger pour les consommateurs. Au Togo, la production et la commercialisation d’eau conditionnée par des réseaux sont soumises à l’obtention préalable d’un agrément délivré par les autorités publiques.

Une disposition qui n’est pas toujours respectée par les nombreux opérateurs présents aujourd’hui sur le marché. A peine 30% ont leur agrément auprès de l’Etat. Le gouvernement qui entend faire de la qualité un repère dans sa marche vers le développement, entend mettre fin à ces pratiques, d’où la nécessité de réglementer le secteur.

Le ministre invite donc les populations et les producteurs d’eau à œuvrer pour le bon déroulement des opérations de contrôle. Notons qu’à l’issue du contrôle qui démarre à partir du 15 décembre prochain, seules les entreprises qui répondent aux normes de qualité de production seront autorisées à poursuivre leurs activités.