Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : vers la création d’une police fiscale contre la corruption et le blanchiment


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Août 2019


© DR
© DR
Lomé - Le Togo envisage de mettre sur pied une police fiscale. Il s'agit d'un projet recommandé au gouvernement togolais par le comité de lutte contre le terrorisme du Conseil de sécurité de l'ONU dont une délégation a séjourné samedi 17 août 2019 à Lomé. 

Une fois créée, la police fiscale aura pour mission de lutter contre la corruption, le blanchiment et le financement du terrorisme.  Selon le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Damehame Yark, le dispositif qui va être mise en place fait partie également de la nouvelle loi sur la sécurité intérieure votée par les députés il y a deux semaines environs. Cette loi donne des moyens d’investigations plus spécialisés et de solides formations à la police et à la gendarmerie nationale.

« Les banques sont beaucoup plus regardantes sur les transferts et les dépôts. Les investissements suspects donnent lieu à des enquêtes. Mais avec d'énormes sommes qui circulent en cash, la traque s'annonce particulièrement compliquée d'autant que les réseaux criminels et terroristes ont toujours une longueur d'avance », a laissé entendre le Gal Yark.

Le Togo depuis quelques années a engagé une lutte sans merci contre la corruption, le blanchiment des capitaux ou encore le financement du terrorisme. Des structures telles que l’Office togolais des recettes (OTR) et la Haute autorité pour la lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) ont été créées à cet effet pour mener à bien cette lutte.