Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Une maison de protection des victimes et témoins de violations des droits de l’homme pour Bossangoa (Par Marien B. Nambea Rema-Oro)


- 21 Février 2020


United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in The Central African Republic (MINUSCA)

Le bureau régional de la MINUSCA à Bossangoa, à travers la division des Droits de l’homme, a procédé à la remise officielle, le jeudi 20 février 2020, de la maison de protection individuelle des victimes et témoins de violations des droits de l’homme et autres violences (VBG, VSLC) aux autorités de la ville. 

Au cours de cette cérémonie qui a mobilisé le personnel de la MINUSCA, les responsables des agences des Nations Unies, les ONG internationales et nationales, la population locale, ainsi que les autorités représentées par le Sous-préfet Beatrice Namkona, et la première adjointe au Maire, Ruth Nganawara.

« Nous saluons ce geste qui vient s’ajouter aux multiples appuis qu’apporte la MINUSCA pour la protection des droits humains et la restauration de l’autorité de l’Etat », a-t-elle déclaré le Sous-préfet. Pour sa part, Amadou Shour, de la Division des droits de l’homme, a rappelé que cette maison est une idée originale du bureau des droits de l'homme de Bossangoa, datant de 2017.

Le chef de Bureau par intérim, Abraham Osong Esapa, a exhorté les autorités et la population à prendre soin de l’infrastructure qui entre dans le cadre d’un projet à impact rapide de la MINUSCA, pour près de 19 millions de francs CFA.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in The Central African Republic (MINUSCA).

Source : https://www.africa-newsroom.com/press/une-maison-d...