Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Vers la mise en place d’un fonds de garantie pour soutenir les agriculteurs togolais


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 4 Juillet 2019 modifié le 4 Juillet 2019 - 20:54


© DR
© DR
Lomé -  Le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (MIFA) et le Fonds africain de Garantie pour les Petites et Moyennes Entreprises (AGF), ont signé le mardi 2 juillet à Lomé, un accord de partenariat visant à soutenir financièrement les agriculteurs togolais.

 

Les documents scellant l’accord entre les deux structures ont été paraphés côté MIFA par son directeur général, Aristide AGBOSSOUMONDE, et du côté de l’AGF par sa représentante en Afrique de l’Ouest, Adjidjatou Zahouvi. Le tout sur le regard bienveillant du Ministre en charge du secteur de l’agriculture, Noël Koutéra Bataka.

 

L’initiative s’inscrit dans la droite ligne de l’ambition des pouvoirs publics de faire de l’agriculture togolaise, le moteur de la croissance de l’économie, en promouvant le financement bancaire au profit de ce secteur.

 

À travers ladite convention, le MIFA et l’AGF s’engagent à concevoir et à mettre en place des garanties de portefeuille couvrant 50% des montants des projets soumis par le MIFA aux institutions financières partenaires. Elles s’engagent également à prévoir des garanties individuelles au profit des acteurs accompagnés par le MIFA, qui sollicitent le financement des institutions financières partenaires du MIFA.

 

En outre, plus spécifiquement, l’AGF apportera son accompagnement technique aux institutions financières et au MIFA afin qu’ils puissent proposer les produits financiers les mieux adaptés au secteur agricole togolais.

 

« Le partenariat qu’AGF a signé avec le MIFA est en ligne avec notre stratégie pour les années à venir et constitue une opportunité unique de développement pour l’agriculture togolaise, aujourd’hui confrontée à des changements structurels », a déclaré Adidjatou Zanouvi.

 

Et d’ajouter : « Par ce biais, notre action facilitera et entrainera une augmentation progressive de la part des crédits bancaires accordés au secteur agricole ; cette augmentation aura un impact considérable sur la croissance économique du Togo et la mutation du secteur ».

 

Les premiers responsables du MIFA se sont quant à eux réjouis de cette nouvelle collaboration avec l’AGF. Ils estiment que cela leur permettra de mener à bien la mission assignée à leur structure en vue de combler les attentes des agriculteurs togolais.

 

Lancé en juin 2018, le MIFA vise à promouvoir les produits financiers et assuranciels adaptés au secteur agricole et faciliter le partage des risques entre les différents acteurs du secteur de l’agriculture.  Le Mécanisme ambitionne ainsi de fédérer tous les acteurs de la chaîne de valeur agricole, leur fournir une assistance technique en vue d’assurer l’industrialisation de l’agriculture, l’essor des Micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et des Petites et moyennes industries (MPI).

 

Le Togo espère également, à travers ce mécanisme innovant pour une agriculture professionnalisée, porter sensiblement la contribution des institutions financières au secteur agricole, intensifier les prêts aux producteurs agricoles pour atteindre 50% du portefeuille total des financements accordés au secteur et de réduire le taux d’intérêt des crédits agricoles de 15 à 7,5%.