Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Afrique: le Cameroun récupère la péninsule de Bakassi


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 14 Août 2008

En 1994, Yaoundé saisit officiellement la Cour Internationale de Justice de la Haye (CIJ). La Cour conclut à la camerounite de Bakassi le 10 octobre 2002. Pour rendre exécutoire cet arrêt , une commission mixte regroupant le Cameroun, le Nigeria et les Nations Unies est instituée en décembre 2002.


BBCAfrique.com

Un Soldat Nigerian descend le drapeau
Un Soldat Nigerian descend le drapeau
En 1993, la coexistence pacifique entre le Cameroun et le Nigeria est perturbée par l’occupation de la presqu’île de Bakassi par des soldats nigérians.

Des lors le Cameroun met en branle sa diplomatie pour récupérer cette partie de son territoire présumée riche en pétrole et poissons. La défunte OUA (Organisation de l’Unité Africaine) est mise a contribution. Les efforts du médiateur feu Gnassigbe Eyadema, le chef de L’Etat togolais d’alors sont vains.

En 1994, Yaoundé saisit officiellement la Cour Internationale de Justice de la Haye (CIJ). La Cour conclut à la camerounite de Bakassi le 10 octobre 2002. Pour rendre exécutoire cet arrêt , une commission mixte regroupant le Cameroun, le Nigeria et les Nations Unies est instituée en décembre 2002.

Ses débuts promettent. Du 16 décembre 2003 au 13 juillet 2005, Camerounais et nigérians réussissent a normaliser leur frontière terrestre, du Lac Tchad jusqu'à la péninsule de Bakassi sur près de 1000 kilomètres.

La rétrocession de Bakassi au Cameroun est prévue le 15 septembre 2004. Mais l’échec est au rendez-vous. Abuja insiste d’abord sur la nécessité de préserver les intérêts de ses ressortissants. De loin les plus nombreux sur la presqu’île. Le Cameroun oppose une fin de non recevoir, arguant du fait que les 4 millions de nigérians du Cameroun (le quart de la population) y vivent et travaillent paisiblement. La crise couve.

La commission mixte entre les deux pays, sous la supervision des Nations Unies entre en veilleuse. Les travaux qui se tenaient tous les deux mois, sont suspendus pendant 11 mois (septembre 2004 a août 2005).

Pour le cinquième fois en quatre ans, les présidents Obassandjo du Nigeria et Paul Biya du Cameroun doivent se rencontrer.

Kofi Annan, le Secrétaire Général de l’ONU organise et accueille la rencontre à Greentree près de New York le 12 juin 2006. Pour la première fois, le Nigeria reconnaît formellement la « camerounité de Bakassi » et s’engage à se retirer 60 jours plus tard. Le 14 août 2006, le Nigeria se retire effectivement de Bakassi mais maintient sa présence administrative et policière sur l’île d’Idabato.


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Octobre 2021 - 00:18 Comment acheter des cryptomonnaies ?







TRIBUNE & DEBATS

POINT DE VUE - 08/09/2021 - Olivier Noudjalbaye Dedingar, Expert technique et journaliste indépendant

Cameroun : l’enrichissement illicite préoccupe

Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? 06/09/2021 - Martin Hidgé Ndouba


ANALYSE - 11/10/2021 - Martin Higdé Ndouba

Tchad : la dépravation des moeurs, un fléau qui gangrène la jeunesse

Cameroun : question sociale et devenir du pays Cameroun : question sociale et devenir du pays 11/10/2021 - Pr Armand Leka Essomba, chef de Département de Sociologie, Université de Yaoundé I.