Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Attentats de Paris: Les assaillants n'étaient pas sous l'effet de la drogue


Alwihda Info | Par - 5 Janvier 2016


Contrairement aux soupçons au lendemain des attentats de novembre dernier à Paris, en France, les terroristes n'ont agi ni sous l'effet de la drouge ni de l'alcool, selon les experts en toxicologie qui ont coupé court aux rumeurs.


credit photo
credit photo

Les assaillants des attentats de Paris n'étaient ni sous l'effet de la drogue ni de l'alcool lorsqu'ils ont commis des tueries le soir du 13 novembre dernier, selon les experts en toxicologie.

Les neuf terroristes décédés au moment des attentats ou par la suite "n’étaient ni drogués ni dopés", ont ainsi conclu les expertises toxicologiques, remises au juge d'instruction, selon une information du quotidien "Le Parisien". 

La conclusion des expertises semble contredire les soupçons initiaux selon lesquelles les terroristes auraient utilisé la drogue "Captagon", un dérivé d’amphétamines, prisé par Daech au Moyen-Orient. La drogue agit en tant qu'"un stimulant qui génère une absence de douleur, d’empathie" et "provoque une transpiration abondante et empêche de dormir", selon Dan Velea, psychiatre addictologue, citée par le quotidien "20 Minutes". 

Un témoin oculaire des assaillants de l'attentat de la salle de concert Bataclan avait par ailleurs estimé, dans une interview au Figaro parue le 16 novembre, "On aurait cru des morts-vivants, comme s'ils étaient drogués". 

Les experts n'ont pu identifier que des traces "infimes" de cannabis dans le sang de Brahim Abdeslam, un des kamikazes du 13 novembre et un taux d'alcool très faible dans le sang de Samy Amimour, autre kamikaze du 13 novembre. Ces découvertes peuvent pourtant découler d'une consommation ancienne ou régulière, selon les experts. 

Contrairement aux neuf terroristes, des traces de cocaïne ont été trouvées dans le sang de Hasna Aïtboulahcen, cousine d'Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de Paris, morte lors de l'opération policière à Saint-Denis en banlieue parisienne.

Mahamat Ramadane
Journaliste-reporter Alwihda Info. Tél : +(235) 63 38 40 18 En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Septembre 2023 - 13:08 Africa pays the price of climate injustices


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)