Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Sports et loisirs : le complexe Camaroes ouvert à Yaoundé


Alwihda Info | Par - 8 Décembre 2019 modifié le 8 Décembre 2019 - 16:47

Inauguré le 7 décembre dernier, le complexe Camaroes qui bénéficie de l’appui de Me Aka Amuan offre entre autres, des espaces de jeux, un club de karaté et fitness, le tout dans un cadre qui allie sécurité et professionnalisme.


Me Akam Amuan entouré  des jeunes karatékas de son club.
Me Akam Amuan entouré des jeunes karatékas de son club.
Au Cameroun, si l’engouement est grand pour le sport, à travers les rues et les esplanades des stades, il faut d’autres cadres appropriés où les sportifs peuvent se sentir en sécurité et dans une certaine confidentialité. Désormais à Yaoundé depuis le 7 décembre dernier, le complexe de 2000 m² environ appelé Camaroes, sis non loin de l’Eglise orthodoxe, offre désormais au public de la capitale camerounaise un éventail de loisirs aux populations la capitale du Cameroun.
La structure compte quatre bâtiments avec espace de jeux pour enfants, une piscine, un coin gastronomique ouvert au public, des salles des fitness, une salle de conférence, ainsi qu’un espace culturel avec des balafons. Par ailleurs, il a été ouvert un club de karaté et de fitness club. A ce sujet, une trentaine de jeunes et encadreurs y sont déjà inscrits au club, le tout sous l’encadrement du grand Maitre Aka Amuan, ceinture noire 8ème dan, ancien champion d’Allemagne, ancien président de la fédération camerounaise de karaté, ancien entraineur national et professeur de karaté et « self-defense » à l’Ecole Nationale Supérieure de Police de Yaoundé.
Lors de la cérémonie d’ouverture de l’espace Camaroes au public, l’entraineur régional de karaté du Centre, Me Stéphane Bodo (6ème dan) a tenu à remercier Me Aka Amuan pour sa quête perpétuelle quant à l’épanouissement du karaté au Cameroun. Aux jeunes sportifs, il a souhaité que s’instaure en eux le respect de la discipline afin que la hiérarchie accorde une attention particulière à l’existence du club.
Pour sa part, Me Aka Amuan s’est dit touché par la forte présence des enfants et des parents pour faire écho sur les activités dont la vulgarisation est attendue de tous. « On va doser les entrainements selon les âges.et selon les objectifs. Ainsi, ceux qui viennent pour la compétition auront un entrainement spécifique, différent des autres », explique Me Aka Amuan. Bien plus, le complexe va assurer l’encadrement, aussi bien dans le domaine académique que sportif. Pour l’heure, les inscriptions se poursuivent pour le public amoureux des arts martiaux, dans cet espace de loisirs qui allie sécurité et professionnalisme pour un encadrement harmonieux. Ici, il est question d’établir un équilibre entre le physique et l’esprit.