Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Stabilité des prix: Le ministre du Commerce dans les marchés


Alwihda Info | Par - 20 Mars 2020

La descente sur le terrain de Luc Magloire Mbarga Atangana ce 19 mars à Yaoundé avait pour but de s’assurer de l’application des mesures gouvernementales visant à faire face à la pandémie du coronavirus.


Cameroun/Stabilité des prix: Le ministre du Commerce dans les marchés
Dans un communiqué rendu public le 18 mars dernier, des hautes instructions du chef de l’Etat étaient reprécisées à l’endroit de certains membres du gouvernement, face à la menace du coronavirus au Cameroun. Ainsi, il était demandé au ministre du Commerce « de veiller à la stabilité des prix des produits de consommation courante et préciser les modalités de régulation des flux de personnes dans les marchés et lieux de commerce.» C’est donc motivé par cela que Luc Magloire Mbarga Atangana est descendu sur le terrain le lendemain, pour s’assurer de la disponibilité des stocks, et surtout, du respect des règles d’hygiène dans les lieux de commerce, dans le but de freiner la propagation du coronavirus. Car les centres commerciaux pourraient s’avérer un lieu d’expansion de la pandémie.

Pendant cinq heures, le ministre du Cameroun a parcouru une dizaine de points de vente et autres magasins de stockage de produits alimentaires de Yaoundé. Des dépôts de MaMa Sarl (produits alimentaires) à Etoudi, au magasin Carrefour Market à Ekie, en passant par Henri et Frères, le supermarché Dovv de Bastos, la poissonnerie Congelcam du marché Mokolo, il apparait que les stocks sont disponibles pour une période de quatre à six mois au moins. Après avoir constaté un certain désordre au marché d’Etoudi, où les produits alimentaires continuent à être vendus à même le sol, le ministre du Commerce qu’accompagnait l’équipe de la brigade nationale de contrôle et de répression des fraudes, a procédé aux scellées, aux marchés de Mokolo et de Mvog-Mbi. Les motifs de cette fermeture portent sur la pratique illicite des prix du poisson maquereau (Sirius Fish) et pour défaut d'affichage des prix.

Des mesures préventives

A chaque étape, le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana a tenu à sensibiliser les consommateurs sur la nécessité d'observer les règles élémentaires d'hygiène dans les grandes surfaces et les marchés. Ces mesures d’hygiènes sont globalement respectées (utilisation d’une solution hydro-alcoolique) dans les grandes surfaces visitées, avec au passage, la réduction des heures d’ouverture de 6 heures à 18 heures.

Il a également mis en garde les opérateurs économiques contre les pratiques spéculatives et le non-respect de la règlementation en vigueur en matière de prix. Dans cette optique, tout en utilisant le numéro vert (1502) mis en place pour les cas de dénonciation, les équipes du ministère du Cameroun vont renforcer les contrôles sur le terrain. « La panique doit céder la place à l’assurance car le gouvernement a pris des mesures qui s’imposent, les produits sont disponibles et à bon prix. Des mesures préventives sont prises pour combattre le Coronavirus par exemple à travers l’interdiction du self-service», précise Delor Magellan Kamgaing le président de la Ligue camerounaise des consommateurs (LCC).

Il faut rappeler que cette descente sur le terrain du ministre du Commerce faisait suite à une concertation qu’il a eue avec les maires d’arrondissement de Yaoundé. Des mesures ont alors été évoquées quant à la structuration des marchés, les horaires d’ouverture, les règles d’hygiène et le désengorgement des marchés.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Avril 2020 - 00:40 COVID-19: le Cameroun annonce 223 cas positifs