Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : vers la concession du collège Jean XXIII d’Efok


Alwihda Info | Par - 25 Juin 2019 modifié le 25 Juin 2019 - 11:54

Selon une décision prise par l’évêque d’Obala Mgr Sosthène Léopold Bayemi, l’un des plus vieux établissements scolaires de l’enseignement catholique du pays sera confié à un comité de gestion.


Cameroun : vers la concession du collège Jean XXIII d’Efok
Dans les prochains jours, l’évêque du diocèse d’Obala devrait signer une convention avec l’Association des anciens élèves et amis du collège Jean XXIII, un regroupement qui sera porté sur les fonts baptismaux au cours d’une assemblée générale prévue le 30 juin prochain à Efok. Mgr Sosthène Léopold Bayemi a fait cette promesse lors de la rencontre qu’il a eue avec une délégation des anciens élèves et amis de cet établissement privé confessionnel le 19 juin dernier à l’évêché d’Obala.
Au regard de la situation suffisamment grave de ce collège en décrépitude, et suite au diagnostic posé, l’évêque s’est proposé de céder la gestion du collège pendant quelques années aux anciens élèves et amis, pour la circonstance, conduits par le colonel Didier Eyebe. Pour matérialiser ce projet, Mgr Bayemi a autorisé une délégation de l’association naissante à prendre la parole le 22 juin dernier, lors de la cérémonie de remise des bulletins aux élèves en présence des parents et invités.
Globalement, il s’est agi de rassurer les parents, élèves et potentiels nouveaux, quant au maintien de l’établissement au-dessus duquel avait plané la menace de fermeture. Pour parvenir à la relance des activités du collège Jean XXIII, il faut une organisation méthodique. Et l’une des formules envisagées pour la bonne gestion des ressources humaines et de son patrimoine, est la gestion collégiale. De manière à ce qu’en plus du clergé, que les anciens élèves et amis soient représentées dans le comité de gestion. Mais aussi les enseignants, les parents d’élèves et les élèves eux-mêmes. Cela étant, il convient de réunir de l’argent pour la réhabilitation de cet établissement vieux de plus de 50 ans. Pour ce faire, des collectes de fonds ont actuellement cours parmi les anciens élèves et amis en faveur de collège mythique qui aura participé à la formation des hauts cadres de tous les domaines d’activité.
Au rang des actions en cours, également une campagne de communication mise avec pour principal axe, la relance des activités au collège Jean XXIII. Ces actions de communication vont s’étendre à d’autres supports et outils de communication dans les semaines qui viennent. Par ailleurs, la vétusté physique du collège impose la réforme des orientations académiques. C’est ainsi qu’il est préconisé la réouverture de la section technique. Elle est globalement adossée sur l’avènement des savoirs innovants débouchant sur différentes ingénieries, avec en prime, l’informatique. Il est également envisagé également l’enseignement du bilinguisme intégral, l’ouverture d’une section anglophone. Cela étant, l’évêque émet ses réserves quant aux filières techniques (mécanique, chaudronnerie, menuiserie industrielle, électrotechnique, électronique) car elles nécessitent d’importants moyens. (Avec le journal ESSINGAN)