Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Centrafrique : Michel Djotodia est un criminel


Alwihda Info | Par Simon koitoua - 9 Novembre 2013 modifié le 9 Novembre 2013 - 13:23


Simon Koitoua
Simon Koitoua
Voici comment un président criminel et son gouvernement prennent les Centrafricains comme des tarés .On est la risée de tous. Il ne lâchera rien seule solution pour évincer Djotodia est la force. Non, Djotodia ne concèdera rien, rusé, hypocrite et haineux envers les ethnies de l’ancien président Bozize. Existe-t-il seulement, pour celui qui tue, sans état d’âme, qui se trouve même illégitime à se pousser le jeu de massacre jusqu’à se présenter à la présidentielle de 2015.

Ce dictateur, sanguinaire, vampire, chef de seigneurs de guerre et qui fait feu de tout bois pour réduire la révolution en marche. Oh détrompez –vous Djotodia, vous allez partir nous citons à titre d’exemple un adage à chacun son tour chez le coiffeur.

Michel Djotodia. Crédit photo : Sources
Michel Djotodia. Crédit photo : Sources
Il a fait encore parler de lui sur les ondes de Radio France Internationale (RFI°), ce démagogue patenté veut s’accrocher au pouvoir malgré son rejet total par son propre population, de peser ses mots, il s'agit d'un groupe terroriste et opportuniste qui utilisent la religion pour des objectifs politiques … Mais il est vrai que le peuple, au fond, passe pour être l’abstraction qui, dès lors qu’on l’a place sur un piédestal. Dix, cent, milles tonnes de morts n’empêcheront pas le Vampire Michel Djotodia de briguer la magistrature suprême de l’Etat. Le dictateur, au fond, n’a jamais eu l’esprit aussi clair. Voilà, Michel Djotodia ne change pas son fusil d’épaule, ce qu’il dit est différent, de ce qu’il fait. Ainsi, le peuple l’accuse d’avoir, récemment, fait tuer 18 personnes dans une maison à Bouar, existe-t-elle une Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme en Centrafrique ? Cette Ligue doit diligenter une enquête pour déterminer les auteurs de ces crimes afin de récolter de plus amples informations, selon les premiers témoignages la seleka en est la cause de ce massacre. Une enquête pénale devrait être ouverte pour crime de guerre, recrutement d’enfants soldats, incitation à la violence et destruction de l'économie à l'encontre de Michel Djotodia, tout juste à la fin de cette mascarade soi-disant la transition de la seleka.

Mobilisons-nous contre un régime aux abois et impopulaire ! Mobilisons-nous pour exiger la démission des autorités actuelles ! Mobilisons-nous pour exiger le rapatriement des mercenaires étrangers Mobilisons-nous contre les violentions des droits de l’homme !La lutte populaire est invincible, une nouvelle transition sans la seleka, Djotodia est gage de paix et de concorde nationale. Les Centrafricains ne sont pas dupes et tout le monde entier en général a été édifié et que désormais nous allons nous comporter en vrais démocrates, et voir la réalité en face, également à dire la vérité quelque soit le prix à payer.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Juillet 2018 - 05:52 Réflexion sur le système sanitaire du Tchad