Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : des massacres de musulmans dans l'indifférence


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Octobre 2017

Des civils ont sorti leurs armes, tentant de se protéger. Tandis que le crépitement des armes et les affrontements s'intensifiaient, les victimes se comptaient déjà, raconte un témoin.


Convoi de la Minusca sur la route Bambari-Ippy (photo d'illustration). © © RFI/Pierre Pinto
Convoi de la Minusca sur la route Bambari-Ippy (photo d'illustration). © © RFI/Pierre Pinto
En Centrafrique, c'est un nouveau massacre qui s'est déroulé, dans le village Pombolo. Des civils de confession musulmane, à majorité peuls ont été la cible d'une attaque meurtrière mercredi dernier.

Le village, ainsi que le site de déplacés abrite plusieurs milliers de civils. L'attaque a été minutieusement préparée par les assaillants qui ont encerclé le village durant la nuit. Pendant le sommeil des villageois, les assaillants ont lancé l'attaque vers quatre heures du matin. Ils venaient de plusieurs axes.

Des civils ont sorti leurs armes, tentant de se protéger. Tandis que le crépitement des armes et les affrontements s'intensifiaient, les victimes se comptaient déjà, raconte un témoin.

La base de l'UPC (Unité pour la Centrafrique, un mouvement militaire) n'étant pas très loin, le chef a été alerté des affrontements en cours à Pombolo. Immédiatement, des hommes du mouvement se sont rendus à bord de véhicules sur les lieux de l'attaque.

A l'entrée de Pombolo, en face d'un pont, des combattants de l'UPC ont fait face à une embuscade tendue par les assaillants, identifiés à la milice Anti-balaka.

Les assaillants auraient laissé derrière eux des dizaines de corps. Pas moins d'une trentaine de civils ont été tués, selon des sources au sein de la MINUSCA (force onusienne). L'UPC évoque quant-à-elle plus d'une centaine de morts.

Une journée de deuil a été initiée par la communauté musulmane en Centrafrique, en hommage aux morts de Pombolo.