Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Changer la confiance des consommateurs en Afrique de l'Ouest


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Février 2019 modifié le 20 Février 2019 - 11:35


© DR
© DR
Lagos - Le dernier indice de confiance des consommateurs (ICC) du Ghana pour le quatrième trimestre de 2018 indique une baisse de 5 points à 108 points, tandis que l’IUC du Nigéria a chuté d’un point à 117 points, ce qui donne une image diversifiée de l’opinion des consommateurs en Afrique de l’Ouest.
 
Nielsen Nigeria MD, Ged Nooy, commente les performances du Nigéria : « Au trimestre 4, les perspectives de consommation au Nigeria ont légèrement diminué par rapport au trimestre précédent. Les pressions inflationnistes persistantes et les incertitudes entourant les élections pourraient avoir eu une incidence sur le sentiment des consommateurs, entraînant une chute d'un point de l'indice de confiance des consommateurs. Cependant, malgré la baisse, les consommateurs ont montré une propension accrue à s'approvisionner en produits de première nécessité à la suite des fêtes de fin d'année. "
 
En ce qui concerne les perspectives d’emploi, 62% des Nigérians estiment que leurs perspectives sont excellentes ou bonnes (une augmentation de 6 points par rapport au trimestre précédent) et 31%, qu’elles sont médiocres ou mauvaises. En ce qui concerne l'état de leurs finances personnelles au cours des 12 prochains mois, le même montant que le trimestre précédent (79%) est excellent ou bon. En outre, le nombre de consommateurs nigérians qui estiment désormais que le moment est propice ou excellent pour acheter ce dont ils ont besoin ou ce qu’ils désirent a augmenté de trois points pour atteindre 46%.
 
Sur la question de savoir si les Nigérians ont des liquidités disponibles, exactement la moitié (50%) dit oui, soit cinq points de moins que le trimestre précédent. En ce qui concerne leurs dépenses prioritaires une fois qu’ils auront atteint leurs dépenses de subsistance essentielles, le plus grand nombre de consommateurs (73%) mettrait leur argent de côté dans l’épargne, suivis de 71% pour l’amélioration de l’habitat et de 68% pour ceux qui investiraient en actions et en épargne collective. fonds.
 
Ghanéens moins positifs
Alors que le Nigéria a montré une légère baisse de confiance; Les chiffres du CCI du Ghana ont chuté de cinq points à 108. Yannick Nkembe a commenté les raisons de cette avance du marché de Nielsen sur les marchés émergents d’Afrique de l’Ouest. "La dépréciation continue du Cedi, l'effondrement de certaines banques entraînant des pertes d'emplois, le coût élevé du crédit et l'incapacité d'accéder au crédit ont entraîné une baisse de la confiance des consommateurs au Ghana".
 
Cette baisse de confiance se reflète clairement dans les intentions de dépense immédiate des consommateurs ghanéens. Seuls 40% des Ghanéens estiment que le moment est propice ou excellent pour acheter ce qu'ils veulent ou dont ils ont besoin, soit une baisse de huit points par rapport au trimestre précédent. Le sentiment négatif se reflète également dans les perspectives d’emploi du Ghana. Seulement 58% des Ghanéens estiment que leurs perspectives d'emploi sont excellentes ou bonnes, enregistrant une chute de six points par rapport au trimestre précédent.
 
Les Ghanéens pensent également que l’état de leurs finances personnelles devrait être excellent ou bon au cours de la prochaine année, après avoir perdu neuf points par rapport au trimestre précédent, passant à 67%. Ceci en comparaison de 31% qui pensent que l'état de leurs finances personnelles n'est pas si bon ou si mauvais, ce qui représente une augmentation substantielle de 13% de ce sentiment négatif.
 
42% des Ghanéens ont déclaré que oui, contre 53% au trimestre précédent. S'agissant de leurs dépenses prioritaires une fois qu'ils ont atteint leurs dépenses essentielles, le plus grand nombre de consommateurs (77%) dépenserait leur argent disponible en épargne et le même nombre dépenserait pour l'amélioration de l'habitat, tandis que 70% déclaraient investir dans des actions / fonds communs de placement.
 
En développant ces résultats, Nkembe dit: «La confiance des consommateurs en Afrique de l'Ouest a baissé au dernier trimestre de 2018. Toutefois, elle tombe toujours du côté positif du spectre et nous espérons voir un rebond du niveau de confiance en 2019.»