Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Colombie: démission du chef de l'armée Mario Montoya


Alwihda Info | Par Mohamed KEBIR - 4 Novembre 2008

Le chef de l'armée colombienne a démissionné. Cette annonce intervient moins d'une semaine après la destitution par Bogota de plusieurs généraux et officiers pour leur implication présumée dans l'exécution de civils déclarés morts au combat.


Colombie: démission du chef de l'armée Mario Montoya
Le chef de l'armée colombienne a démissionné. Cette annonce intervient moins d'une semaine après la destitution par Bogota de plusieurs généraux et officiers pour leur implication présumée dans l'exécution de civils déclarés morts au combat.

Le général Mario Montoya avait notamment dirigé l'opération qui avait permis de libérer en juillet la Franco-colombienne Ingrid Betancourt et 14 autres otages dits politiques retenus par la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Mercredi dernier, le président Alvaro Uribe a annoncé une purge sans précédent au sein de l'armée. Il a démis de leur fonction trois généraux et 24 autres officiers et sous-officiers dans le cadre du scancale des exécutions extra-judiciaires.

Ces militaires avaient tous été sanctionnés dans le cadre de l'enquête ouverte sur la disparition d'une vingtaine de jeunes dans des quartiers pauvres du sud de Bogota. Ces personnes avaient été déclarées mortes au combat dans les rangs des FARC. Ces "morts au combat" ont paru peu vraisemblables à leurs proches.

Le scandale a éclaté fin septembre après la découverte de 19 cadavres dans des fosses communes du nord-ouest du pays, à Ocana. Certains ont fait le rapprochement avec la pratique dite des "faux positifs", selon laquelle des unités de l'armée colombienne exécute des civils pour gonfler les chiffres de guérilleros tués et obtenir ainsi des récompenses.

ats