Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Coopération : le premier ministre gabonais loue l’excellence des relations entre Brazzaville et Libreville


Alwihda Info | Par Arcy Ouenabio - 21 Octobre 2016 modifié le 21 Octobre 2016 - 21:57

« Les relations entre le Congo et le Gabon ont toujours été excellentes. »Ainsi s’est exprimé le premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, à sa sortie d’audience avec le président, Denis Sassou N’Guesso, ce 21 octobre 2016, à Brazzaville.


Devant la presse, le premier ministre gabonais s’est félicité des relations de coopération entre le Congo et le Gabon qui ont « toujours été excellentes », selon lui avant d’ajouter que « aujourd’hui le chef d’Etat gabonais m’envoie à Brazzaville dans le cadre des concertations toujours auprès de son frère pour lui soumettre un certain nombres de questions et sollicité la sagesse de Denis Sassou N’Guesso, ses avis éclairés et son expérience. »

La situation dans la sous-région de l’Afrique centrale a figuré également au menu des échanges entre Denis Sassou N’Guesso et Emmanuel Issoze Ngondet. Pour le premier ministre gabonais les deux pays sont très impliqués dans la résolution des crises notamment en RCA « au regard de la charge qui est celle du président gabonais, on sait qu’il est le président en exercice de la CEEAC, et celle qui est dévolue au président congolais en ce qu’il est médiateur international dans la situation en RCA » avent de poursuivre « les deux chefs d’Etat se consultent souvent sur cette question. »

Au sujet de la crise post-électorale du Gabon, le premier ministre a rassuré la presse que le gouvernement qu’il dirige à une feuille de route très claire. Il s’agit, a-t-il indiqué « premièrement d’organiser le dialogue politique pour apaiser le climat politique et favoriser ainsi la relance économique du pays … »

L’engagement du gouvernement gabonais, a rappelé le premier ministre, « c’est de prendre des mesures qui peuvent permettre à l’Etat de mieux gérer le contre cours de la baisse du coût du pétrole… » Tout en précisant que « la République du Congo et du Gabon ont des économies similaires et les options que nous pouvons arrêter à Libreville peuvent s’enrichir de l’expérience de Brazzaville. »