Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d’Ivoire/Formation Manager humanitaire : Iris Sup’ lance la session d’enseignement à distance d’Abidjan


Alwihda Info | Par - 22 Novembre 2019 modifié le 22 Novembre 2019 - 21:20


L’institut de Relations internationales et stratégiques (IRIS) Sup’, Think Tank’’ spécialisé en géopolitique, a ouvert à Abidjan sa première session à distance de la formation Manager Humanitaire – responsable de programmes internationaux. Cette formation mixte comprenant des sessions en présentiel et à distance, est destinée en priorité aux salariés ne pouvant se libérer pour suivre les cours à Paris.
La rentrée a eu lieu le 18 novembre 2019, au complexe hôtelier le Wafou, à Abidjan-Marcory, avec au programme dès le premier jour, une rencontre avec les partenaires venus présenter les enjeux des projets sur lesquels les étudiants vont travailler toute l’année, en petits groupes.
A en croire Michel Maietta, enseignant-chercheur à l’Iris et principal animateur dudit séminaire, l’objectif de cette formation qui s’inscrit dans le cadre du « Hub franco-ivoirien pour l’éducation », est de donner les meilleurs rudiments à la prochaine génération de leaders humanitaires. Il a indiqué que la formation est innovante, en ce sens qu’il associe l’expertise en analyse stratégique et géopolitique de l’Iris, ainsi que l’expérience d’ONG et d’acteurs reconnus de la solidarité internationale.
Michel Maietta dit attendre des étudiants, l’apprentissage des outils de la prospective et leur application dans l’écosystème humanitaire, en vue de concevoir des programmes ayant un fort impact, pour les personnes en proie à toutes formes de crises.
Pour cette session de lancement, Michel Maietta a donné des enseignements sur des modules  de programmation stratégique et d’analyse. Dans les cours en ligne, des professionnels donneront des cours sur les relations internationales, la géopolitique et la complexité de l’écosystème humanitaire.
Quant à Nathalie Ernoult, chercheur à l’Iris, par ailleurs co-animatrice dudit séminaire, elle a indiqué qu’il s’agit essentiellement de « permettre à tous les étudiants d’avoir des outils de stratégie et de prospective, en vue d’être des acteurs humanitaires efficaces, travaillant dans les règles de l’art de la gestion de projets ». Elle a axé sa formation sur des modules liés au plaidoyer, mais surtout au renforcement du travail d’équipe, le savoir être, de posture professionnelle, de coaching, de gestion des ressources humaines, etc.
Ce sont au total 27 étudiants, pour la plupart professionnels, venant d’horizons divers (Europe et Afrique), qui ont été sélectionnés sur 70 candidats, qui vont suivre cette formation et travailler sur les projets soumis par des partenaires du secteur humanitaire et développement.
 

Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur