Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d’Ivoire/Réinsertion des femmes et mineurs via le programme SCORE : LaBAP pour une prise en charge de 450 détenus


Alwihda Info | Par - 19 Février 2021


La Balle aux prisonniers (LaBAP) est une ONG, ayant décidé de réinsérer au niveau social et professionnel, les mineurs et les femmes émanant respectivement  des Centres d’observation des mineurs (COM) et des Maisons d’arrêt et de correction (MAC) de Côte d’Ivoire.  
Ainsi, dans le cadre de la deuxième phase de son programme dénommé : « Sport au Centre d’Observation des mineur.e.s au Service de la Réinsertion » (SCORE 2), elle a organisé un séminaire du 10 et 11 février 2021 à Yamoussoukro.
Et ce, dans l’objectif de faire connaître le programme SCORE 2, qui vise à inculquer aux détenus, les valeurs intrinsèques aux sports, tout en les aidant à préparer leur réinsertion dans la société, de par l’apprentissage d’activités génératrices de revenus.
A cet effet, le coordonnateur national de LaBAP, Olympe De Simon Konan s’est entretenu avec la presse, ce vendredi 19 février 2021, à Abidjan-Cocody.
Il a d’entrée souligné que le projet SCORE se déroulera dans les COM d'Abidjan, Bouaké et Man. Puis également, dans les (MAC) d’Abidjan et Man.
Avant de relever : « Les cibles du programme sont à l’endroit de 250 mineurs et 200 femmes issus respectivement des COM et MAC sus-mentionnés, soit un total de 450 détenus. Et ce, à travers des activités comme la cuniculture (élevage de lapins domestiques) aux COM de Bouaké et Man, l’aviculture au COM de Man, la couture à la MAC de Man. Puis la pâtisserie aux COM de Man, Bouaké et la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) ».
Signalons que la Balle aux prisonniers (LaBAP) est une organisation de promotion et de protection des droits humains, qui a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des personnes incarcérées. Puis, de participer à leur réinsertion sociale, principalement par la promotion du sport.
En Côte d’Ivoire, ses activités ont débuté en 2017 au COM d’Abidjan, par le sport et au fil des années, par des activités génératrices de revenus.
Sa particularité est de partir d’activités sportives, pour inculquer des valeurs socialisatrices, afin de déboucher sur l’alphabétisation. Puis terminer par des activités de réinsertion, avec des kits offerts aux bénéficiaires à leur sortie de détention.
 

Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur