Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Covid-19 : un rapport de la Fondation Gates révèle de fortes disparités dans les impacts


Alwihda Info | Par AMA - 14 Septembre 2021

De nouvelles données révèlent que le monde s’est mobilisé pour éviter que les pires scénarios ne se produisent. Elles soulignent la nécessité d'investissements à long terme pour garantir une reprise équitable et des progrès continus vers les objectifs mondiaux.


Covid-19 : un rapport de la Fondation Gates révèle de fortes disparités dans les impacts
La Fondation Bill & Melinda Gates a dévoilé son cinquième rapport annuel Goalkeepers, contenant un ensemble de données mondiales mis à jour, illustrant l'impact négatif de la pandémie sur les progrès vers les objectifs de développement durable des Nations Unies. Le rapport de cette année, coécrit par Bill Gates et Melinda French Gates, coprésidents de la Fondation Bill & Melinda Gates, montre que les disparités causées par le Covid-19 restent flagrantes. Et que ceux qui ont été les plus durement touchés par la pandémie, seront les plus lents à se remettre.

En raison du Covid-19, 31 millions de personnes supplémentaires ont été plongées dans l'extrême pauvreté en 2020 par rapport à 2019. Et tandis que 90 % des pays à économies avancées retrouveront les niveaux de revenu par habitant d'avant la pandémie d'ici l'année prochaine, seul un tiers des économies à revenu faible et intermédiaire devraient le faire. Heureusement, face à cette catastrophe, le monde s'est mobilisé pour éviter certains des pires scénarios. Dans le rapport Goalkeepers de l'année dernière, l'Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) prévoyait une baisse de 14 points de pourcentage de la couverture vaccinale mondiale, effaçant ainsi 25 ans de progrès en 25 semaines. Une nouvelle analyse de l'IHME démontre que la baisse, bien qu'inacceptable, ne représente que la moitié de ce qui avait été prévu.

Dans le rapport, les coprésidents soulignent « l'innovation à couper le souffle » qui n'a été possible que grâce à la collaboration, à l'engagement et aux investissements mondiaux au cours des décennies. Ils reconnaissent qu'il est louable d'éviter les pires scénarios, mais ils notent que ce n'est pas suffisant. Pour garantir une reprise véritablement équitable après la pandémie, ils appellent à des investissements à long terme dans la santé et les économies, comme ceux qui ont conduit au développement rapide du vaccin contre le Covid-19, afin de stimuler les efforts de reprise et de remettre le monde sur la voie de la réalisation des objectifs mondiaux.

Le rapport souligne l'impact économique disproportionné que la pandémie a eu sur les femmes dans le monde. Dans les pays à revenu élevé, comme dans les pays à faible revenu, les femmes ont été plus durement touchées que les hommes par la récession mondiale déclenchée par la pandémie. Le rapport illustre également comment le soi-disant « miracle » des vaccins contre le Covid-19 est le résultat de décennies d'investissements, de politiques et de partenariats qui ont établi l'infrastructure, les talents et les écosystèmes nécessaires pour les déployer rapidement.
Cependant, les systèmes qui ont permis le développement et le déploiement sans précédent du vaccin contre le Covid-19 existent principalement dans les pays riches et, par conséquent, le monde entier n'en a pas bénéficié de la même manière.