Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

DJIBOUTI‬ : En vue des élections présidentielles de 2016, le régime djiboutien se met en mode propagande soviétique.


Alwihda Info | Par Ahmed Lanca - 16 Avril 2015 modifié le 16 Avril 2015 - 15:10

La confiance de la jeunesse, des transitaires, des enseignants, du peuple n'y est plus envers ce régime.


DJIBOUTI‬ : En vue des élections présidentielles de 2016, le régime djiboutien se met en mode propagande soviétique.
Les Centres de Développement Communautaires (CDC) ou le nouvel outil du contrôle social des jeunes et des moins jeunes. Les discours des dignitaires et des obligés du régime se suivent et se ressemblent en ce temps difficile pour le peuple.Le régime se montre indécent voire pernicieux sur la réalisation du choix d'un peuple demandeur d'un changement et qui la clairement exprimé lors des élections législatives de 2013. Les élections de 2016, obligent surement au régime d'agir ainsi. Suivant la propagande du régime en vue des élections de 2016, il est ventilé à travers les réseaux sociaux et le média étatique (RTD), l'information selon laquelle l'égalité des chances face au travail serait assurée par "une task force, une collaboration étroite entre le Ministère du Travail et de l'Emploi et celui de la jeunesse". Ces derniers mots ne sont pas miens. Nous voilà, en 2015, le gouvernement nous trouver la solution pour l'emploi des jeunes. Peut-on encore y croire?Surement pas.La confiance du peuple n'y est plus et il a voté pour qu'il y ait du changement et non pas l'invention de nouveaux artifices Une nouvelle trouvaille qui serait certes louable dans un système démocratique dont la confiance du peuple en ses politiques aurait pu être faisable mais la nature de notre régime nous amène à rester perplexe. La confiance de la jeunesse, des transitaires, des enseignants, du peuple n'y est plus envers ce régime. Alors la création d'un pôle emploi dans les CDC n'est qu'une chimère du régime.Encore une autre fourberie. Le chômage endémique de la jeunesse et des moins jeunes est le résultat de la mal-gouvernance du régime et je pense qu'aucune réponse ne pourra être apporter par les mêmes gestionnaires. Le problème qu'ils essayent de résoudre ou faire semblant de le faire se situe au niveau de la gouvernance des institutions et sur l'approche des voies stratégiques de l'emploi. Ils vont surement reprocher que l'opposition USN n'apporte que des doutes dans les esprits du peuple mais pas de solutions, alors si cela est ainsi alors qu'ils laissent le peuple choisir ses gestionnaires et jugement du peuple sera fait. Mais n'en croyez pas un mot, ce régime se croit détenir la vérité, la voie pour le peuple sans tenir compte de ce dernier. Ainsi va l'esprit politique dans notre contrée. "Faite moi confiance, je suis le guide" est le leitmotiv dont nous devrions tous y souscrire. En espérant, un quelconque sens de moralité, de respect qui puisse rester à ce gouvernement qu'il cesse de dilapider les propriétés de l'Etat ((s.cf. LOI. les 9 préposés pour la disposition des biens du peuple selon les bons vouloirs du prince). Messieurs du gouvernement peut-être qu'un développement contrôlé ne vous dis rien mais c'est le choix du peuple alors ayez la décence de le respecter. Á bon entendeurs



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Février 2018 - 09:50 Tchad : Ça nous démange…

Mercredi 7 Février 2018 - 11:53 Ode à la tolérance dans un pays de Téranga…