Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Daesh, Shebab, Anti Balakas et Boko Haram ; des satanistes coloniaux


Alwihda Info | Par Mahmoud BEN ANTAR - 8 Avril 2015 modifié le 8 Avril 2015 - 16:56


Daesh, Shebab, Anti Balakas et Boko Haram ; des satanistes coloniaux
Les groupes pseudo-islamistes ou christianismes Daesh, Boko Haram, Shebab et Anti Balakas sont de toute évidence des satanistes coloniaux, des ennemis de l'islam et du Christianisme chargés de salir ces deux religions célestes dans le monde entier et de favoriser le retour du colonialisme dans ses ex-colonies.

Ces formations sataniques partagent le même mode de terreur bien qu'elles soient situées à des milliers de kilomètres de distance, ce qui tend à laisser penser qu'elles sont dirigées par un commandement unique, à Paris, Washington, ou ailleurs dans le monde. Une profession de foi inversée, c'est un peu un signe de l'appartenance de ces groupes au satanisme, les adorateurs du Diable ayant l'habitude de renverser les symboles et dogmes religieux. Les musulmans qui tuent d’autres musulmans et les anti-Balakas qui se disent milices Chrétiennes mais garnis de gris-gris.

Tout ce que font ces groupes est monstrueux et contraire aux intérêts des leurs coreligionnaires. En Syrie, Daesh attaque les autres rebelles plus que le régime ; les victimes de ce groupe sont presque toujours des musulmans et souvent des chrétiens, ce qui laisse penser que ce groupe est islamophobe en plus d'être sataniste et qu'il est dirigé par les services secrets occidentaux. Au Nigeria, les musulmans ont beaucoup plus été massacrés par les satanistes du Boko Haram que les chrétiens qui sont les seuls à être cités par les médias en tant que victimes. Même constat en Somalie avec les Shebab qui attaquent aveuglement les civils somaliens et kenyanes. Quant aux Anti Balakas, faute de carence de civils musulmans, se sont repliés sur les non musulmans Centrafricains etc.

Dire que Daesh, Boko Haram ou Shebab sont des groupes djihadistes est une contrevérité destinée à faire accuser les musulmans des crimes des islamophobes. Ils ne sont pas des djihadistes mais des djihadophobes, islamophobes et antihumanistes. Dire par exemple que Daesh serait un groupe djihadiste, c'est un peu comme dire que les SS étaient une milice juive, ou que la CIA est un service communiste. C'est de la diffamation pure et simple contre les musulmans.

Il y a fort à parier que Daesh ait été formé uniquement à des fins de propagande pour nuire à l'image des musulmans dans le monde. Le nom lui-même a pour raison d'être la diffamation des musulmans. Quand Daesh massacre des civils, les médias disent que l'Etat Islamique massacre, commet des crimes, torture, brûle..., ce qui permet de salir l'ensemble des musulmans de la planète. C'est un peu comme si un groupe terroriste appelé l'Etat Américain se mettait à brûler des civils partout dans le monde de manière à salir l'image des Etats-Unis.
Daesh sème la terreur en Syrie et en Irak et, comme par hasard, l'Otan et ses moyens énormes ne seraient pas suffisants pour détruire ce groupe qui a pris le contrôle de tout le nord de l'Irak en quelques jours ! Il est évident que pour se rendre maître de territoires aussi immenses à cette vitesse, il faut être appuyé par les satellites occidentaux. L'EI est un groupe pro-occidental et islamophobe qui cherche à diviser les musulmans, à affaiblir les Etats de la région, à gêner les rebellions vraiment islamiques, à piéger les musulmans du monde qui vont rejoindre ces Démons en croyant aller au Djihad. L'Etat Satanique (Daesh, Boko Haram et Shebab) a pour mission de nuire à l'islam ; rien ne prouve que ses cadres soient musulmans ; rien ne prouve que les convertis du mouvement soient de véritables convertis et non pas des agents croisés dont la mission est de nuire aux Arabes et aux vrais musulmans.

Les faux islamistes de l’ES (Etat Satanique) sont, comme tous les satanistes, des individus rusés et pervers qui se déguisent en musulmans pour commettre des crimes, ce qui permet aux nazis coloniaux occidentaux de se présenter en braves humanistes et d'organiser des répressions féroces contre les musulmans vivant en Europe, alors même que les groupes criminels qu'ils prétendent combattre sont leur propre création. Les fascistes coloniaux créent eux-mêmes le terrorisme et le faux djihadisme pour ensuite réprimer tout mouvement musulman partout dans le monde en se présentant alors en défenseurs des droits de l'homme. Cette méthode des faux groupes de résistants était déjà utilisée par les Allemands en France, pendant la seconde guerre mondiale, pour piéger les vrais résistants.

Au Nigéria, le groupe Boko Haram massacre et brûle les musulmans du pays par milliers, sans que le pouvoir central n'intervienne sérieusement. Les méthodes de Boko Haram ont pour objectif de discréditer l'islam et d'affaiblir les musulmans du pays. Les exactions de BH vont aussi empêcher les musulmans déplacés de participer aux élections présidentielles. Ces faux islamistes doivent être combattus par les vrais musulmans avant qu'ils détruisent complètement le pays. Ces satanistes ridiculisent l'islam, alors même que les vrais musulmans sont persécutés en RCA par les colonialistes et leurs agents les cannibales d’Anti Balakas.
La nouvelle ruse des islamophobes c'est de se faire passer pour des islamistes de manière à discréditer les musulmans tout en massacrant des civils impunément. Les islamophobes qui dirigent ces groupe de faux djihadistes sont les mêmes qui organisent le terrorisme en Occident pour ensuite faire accuser l'ensemble des musulmans et les soumettre à une répression inique tout en favorisant les partis nazis d'extrême droite qui sont d'ores et déjà dominants en Europe occidentale.

Les vrais djihadistes, ce sont ceux qui combattent contre Daesh et Boko Haram, ces satanistes coloniaux qui font la prière en carré, un peu comme dans un club de karaté, qui brûlent les gens alors que c'est interdit par l'islam, qui massacrent les vrais musulmans pour le compte de leurs maîtres, qui piègent les musulmans du monde qui croient aller faire le djihad en Syrie alors qu'ils se livrent en réalité aux mains de leurs ennemis islamophobes en contact avec les services français et européens.

Même le terme de barbare est au-dessous de la réalité pour qualifier le carnage à l’université de Garissa au Kenya. Il n’y a plus d’autre nom pour qualifier ces gens que celui de « Démons des enfers » qui s’autoproclament religieux en faisant référence à l’Islam si proche du mot « paix » Salam et pourtant qui jusqu’à preuve du contraire font couler du sang en abondance par des exactions innommables. Pourquoi alors relayer largement dans la presse un concept brandi par ces barbares et ne pas à notre tour décider qu’ils ne méritent que le terme d’Etat Satanique, plutôt proches d’un Šhaytān الشيطان que de Dieu.

Alors n’hésitons plus à le nommer, l’Etat Shaytan (الشيطان) satanique car continuer à laisser faire c’est participer à laisser un amalgame insidieux s’installer, là où la frontière entre islamiste et musulman est déjà si ténue pour certains qui du reste, se lâchent entièrement. Les insultes à caractère islamophobe fusent sans plus aucune retenue alors que les musulmans tentent de se distinguer clairement de ce groupe de barbares. Tous les chrétiens n’appartiennent pas au Ku Klux Klan comme tous les musulmans ne sont pas des islamistes sanguinaires.

Accepter de les nommer comme ils le souhaitent force à participer à une construction mensongère.

Par Mahmoud BEN ANTAR membre du bureau de FPPA
Le Front Patriotique Pour l’Autodétermination – FPPA-



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël