Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Des Jihadistes marocains combattent les forces d'Al Assad


Alwihda Info | Par - 6 Septembre 2012

L’implication de jihadistes salafistes provenant de pays arabes dans la guerre de la Syrie prend de plus en plus d’ampleur, et fait grincer des dents les partisans de la Révolution Syrienne.


Des Jihadistes marocains combattent les forces d'Al Assad
La vidéo d'un jihadiste salafiste marocain qui s’est fait exploser dans un camp abritant les forces du régime de Bachar al-Assad à Idleb défraye la chronique.
Et pour cause: c’est la première fois que l’on a la preuve en vidéo, de l’implication de certains membres de la salafia jihadia marocaine dans la guerre civile qui sévit en Syrie. Dans cette vidéo, le jeune jihadiste sous le nom d’emprunt d’Abou Massab Chamali détaille, le visage caché et la voix calme et déterminée, les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la résistance syrienne.
La vidéo montre ensuite une séquence de l'opération kamikaze censée être exécutée par ce même jeune, au volant d'un camion bourré d'explosifs qui précipite son véhicule contre un centre abritant des militaires de l'armée régulière.

Pas le seul Marocain à combattre en Syrie
Malgré l’arrestation de quelques jihadistes au Maroc, les déplacements en Syrie se poursuivent.
Selon France 24, plusieurs jihadistes de nationalité marocaine se trouvent actuellement en Syrie pour combattre les forces de Bachar Al-Assad. Mais leur nombre demeure difficile à évaluer. Ceux-ci sont, selon Abdellah Rami, chercheur spécialisé dans les courants jihadistes, clairement incités par de nombreux cheikhs, dont le chef de file de la Salafiya Jihadia marocaine, Mohamed Maghraoui, ainsi que l’un de ses représentants les plus symboliques, Omar El Haddouchi.
Ces deux cheikhs recommandent à ces jihadistes de se rendre en Syrie, au motif que ce pays constitue actuellement, pour le mouvement jihadiste mondial, “le front protecteur du jihad”.
D’un côté, les autorités marocaines assurent, toujours selon France24, que ces recommandations se font à leur insu. Mais par ailleurs, Abdellah Rami, a déclaré à France24 que ces autorités, tout en surveillant de près depuis un certain temps les groupes de salafistes qui manifestent des velléités de mener le jihad en Syrie, ferment les yeux.

 

Le chemin vers la Syrie
L’itinéraire des jihadistes pour parvenir en Syrie n’est pas le même. Mais il abouti toujours en Turquie, pour la facilité de son accès sans visa.
D'autant plus que les autorités turques facilitent le passage des moujahidines, d'où qu'ils viennent, vers la Syrie.
Mais au-delà, Abdellah Rami, via France24, explique l'arrivée en masse de jihadistes en Syrie, en se référant à la notion d’un concept jihadiste essentiel qui encadre leur activité: il s’agit du “Jihad Mahmoud”, qui investit désormais le processus de “mobilisation à distance”, que ce soit via internet ou autres médias.
En effet, Abdellah Rami explique que ce processus est basé non seulement sur les messages postés sur internet par les cheikhs, mais aussi, sur “le travail médiatique stratégique de certaines chaînes arabes à travers une couverture étendue des combats et des scènes présentant des victimes en Syrie”.

Salma Raiss